L’AIReF anticipe une augmentation du déficit d’autonomie de deux dixièmes en 2022, à 0,6% du PIB

28/10/2021 à 15h16 CEST

PE

L’Autorité indépendante pour la responsabilité fiscale (AIReF) estime que le déficit des communautés autonomes sera en 2022 à 0,6% du PIB, soit deux dixièmes de plus que ce qui est attendu pour 2021, selon le rapport qui a été préparé sur les lignes fondamentales des budgets 2022 des administrations publiques.

L’instance présidée par Cristina Herrero explique que l’augmentation du déficit régional prévue pour 2022 repose sur une baisse des ressources en 2022, hors effet des fonds de la Plan de redressement, ce qui n’est pas totalement compensé par le retrait progressif des mesures liées à la pandémie.

Cette prévision pour 2022 coïncide avec celle inscrite dans le plan budgétaire du Gouvernement (déficit de 0,6 %) et légèrement plus positive que celle prévue par le ensemble de communautés autonomes en 2021 (déficit de 0,7% du PIB).

Le rapport AIReF indique que les ressources régionales chuteraient d’environ 2%, perdant 1,6 point de PIB pour l’amélioration attendue cette année.

Les prévisions de l’institution estiment également une légère baisse des dépenses par rapport au niveau de l’année précédente, la baisse directement liée au Covid étant largement compensée par une croissance plus forte des autres dépenses.

L’AIReF prévoit qu’en 2021 seules deux régions dépasseront le déficit de 1,1% initialement fixé pour les communautés autonomes. Concernant 2022, il estime que Castilla-La Mancha, la Catalogne, Murcie et la Communauté valencienne pourraient clôturer l’année en déficit supérieur à 0,6% du PIB attendu pour toutes les communautés.

L’agence recommande à la LACC d’adopter les mesures nécessaires « pour éviter que l’espace fiscal laissé par le retrait des mesures de lutte contre le Covid et l’évolution positive des revenus puisse être utilisé pour faire des dépenses structurelles qui n’ont pas une source permanente de financement ».

Share