LaLiga a envoyé les audios de Cadix

06/04/2021 à 11:32 CEST

LaLiga travaille sans relâche depuis hier lundi pour essayer de clarifier si quelque chose s’est vraiment passé dimanche dernier au stade Carranza dans la plainte de Diakhaby pour cette insulte raciste présumée du joueur de Cadix, Juan Cala.

Hier, le président de l’employeur Javier Tebas a déjà déclaré que “quelque chose s’est passé et nous allons essayer de le clarifier car dans la Ligue nous ne permettons pas et nous ne voulons pas qu’il y ait du racisme dans notre football“.

Il est bon de savoir que maintenant Laliga est surveillée, et comme les stades n’ont pas de public dans les gradins, presque tous les sons qui se produisent tout au long du match de football.

À partir de ce premier examen ou surveillance de toutes les caméras et technologies présentes lors de la réunion de dimanche dernier, il n’a pas été possible de conclure ou de révéler que cette prétendue agression raciste provenait de la bouche du joueur de Cadix envers le footballeur de Valence. En fait le club de Cadix, qui défend l’innocence totale du joueur, est déjà conscient de cette situation.

Mais cela ne signifie pas que la Ligue continue de travailler afin d’avoir le plus d’informations possible à son sujet au sein de l’enquête ouverte au sein des patrons et annoncée hier par Javier Tebas lui-même.

Ainsi, et comme le journal SPORT l’a appris, il a décidé d’envoyer ces sons de la réunion à des entreprises spécialisées. Ce que l’on cherche est d’essayer d’augmenter les sons des joueurs et d’isoler au maximum les bruits de fond. Pour voir si, à la suite de ce travail minutieux, cet audio pourrait apparaître qui confirme ou nie tout ce qui s’est passé dimanche dernier au stade Ramón de Carranza.

Pour le moment, la procédure se poursuit afin de pouvoir clarifier cette situation dans les plus brefs délais. Une enquête indépendante des actions que la RFEF pourrait entreprendre de son service Intégrité ou du Comité de la concurrence.