L’Allemagne veut que les smartphones bénéficient d’au moins sept ans de mises à jour de sécurité

L’Union européenne devrait adopter une nouvelle politique exigeant des fabricants qu’ils fournissent cinq ans de mises à jour logicielles pour leurs téléphones et tablettes en 2023.

Que souhaitez-vous savoir

L’Allemagne a annoncé qu’elle obligerait bientôt les fabricants de smartphones à prendre en charge leurs appareils pendant au moins sept ans. La législation proposée vise à protéger l’environnement en permettant aux consommateurs de conserver plus facilement leur téléphone plus longtemps. La plupart des OEM Android prennent actuellement en charge leurs téléphones pendant trois ans ou moins.

Le gouvernement fédéral allemand souhaite que l’Union européenne exige des fabricants de smartphones qu’ils promettent au moins sept ans de mises à jour de sécurité pour leurs appareils. Selon Heise Online, l’Allemagne a également demandé à l’Union européenne de rendre obligatoire pour les fabricants de publier les prix des pièces de rechange et de maintenir les mêmes prix pendant sept ans.

Comme vous vous en doutez, les fabricants de smartphones ne sont pas très satisfaits de la législation proposée. DigitalEurope, qui est une association industrielle avec Samsung, Apple et Huawei en tant que membres, souhaite que les régulateurs fassent de trois ans de mises à jour de sécurité la norme pour tout le monde.

Actuellement, la plupart des téléphones et tablettes Android reçoivent des mises à jour de sécurité pendant trois ans ou moins. Les seuls appareils Android qui sont garantis de recevoir quatre ans de mises à jour de sécurité sont les meilleurs téléphones Android de Samsung et OnePlus. Les prochains téléphones de la série Pixel 6 de Google, cependant, auraient jusqu’à cinq ans de mises à jour Android.

Bien qu’il reste à voir si l’Union européenne acceptera la demande de l’Allemagne, la Commission européenne devrait adopter sa politique exigeant que les téléphones reçoivent au moins cinq ans de mises à jour de sécurité d’ici 2023. En plus d’exiger des fabricants qu’ils protègent leurs appareils, les règles les obligent également à mettre des piles de rechange facilement à la disposition des consommateurs et à commencer à utiliser des batteries remplaçables.

Il n’y a pas que l’Europe qui fait pression pour des lois sur le droit à la réparation. Plus tôt cette année, le président Biden a signé un décret demandant à la FTC de proposer de nouvelles règles pour permettre aux consommateurs de réparer plus facilement des appareils tels que des téléphones et des ordinateurs.

Share