L’Allemand Brych siffle l’Italie-Espagne

04/07/21 à 16h47 CEST

L’arbitre désigné pour la réunion de ce mardi du La demi-finale de l’Espagne contre l’Italie à Wembley. Et l’établissement d’arbitrage de l’UEFA retire l’un de ses arbitres les plus vétérans. C’est à propos de l’allemand Félix Brych.

Il se trouve que jusqu’à maintenant l’équipe espagnole n’a jamais gagné mais n’a pas perdu non plus contre l’allemand. Les deux précédents se sont soldés par un match nul. Le premier était en qualification pour le Mondial 2014 contre la France (1-1 le 16 octobre 2012) puis en qualification pour le Mondial 2018 précisément contre l’Italie. C’était le 6 octobre 2016 et le match s’est terminé par un match nul 1-1.

L’Italie ne connaît pas non plus la défaite avec l’Allemand dans les cinq précédents où trois se sont terminés par une victoire et les deux autres par un match nul.

L’arbitre allemand sifflera ce mardi le cinquième match de ce championnat d’Europe. C’est le collège le plus utilisé jusqu’à présent. En plus de deux matchs en phase de poules, il a ensuite sifflé les huitièmes de finale du duel Belgique-Portugal (1-0) et vient de mener hier le choc des quarts de finale entre l’Ukraine et l’Angleterre qui s’est soldé par la défaite de l’équipe anglaise.

Cette saison, il a sifflé plusieurs équipes espagnoles, à commencer par le duel de quart de finale de Ligue des champions entre le Real Madrid et Liverpool qui s’est soldé par un nul 0-0. L’Allemand était l’arbitre de Chelsea-Atlético de Madrid qui a été décidé avec le but controversé de Giroud que la VAR examinait.

Brych était également l’arbitre qui a expulsé Torres il y a cinq ans en Ligue des champions. C’est en avril 2016 lors du match aller des quarts de finale de la plus haute compétition continentale que les rojiblancos affrontaient contre Barcelone au Camp Nou. Match qui a été marqué par l’expulsion de Fernando Torres à 36 minutes de la rencontre. Le deuxième jaune est venu à la suite d’une entrée de Sergi Busquets.

Le match s’est terminé 2-1 pour les Catalans mais, malgré tout, cette saison-là, l’Atlético de Madrid a joué sa deuxième finale de Ligue des champions contre le Real Madrid au stade San Siro.

Share