L’Américain Sam Burns est le nouveau leader; Rahm passe devant le tribunal

15/05/2021 à 10:57 CEST

.

L’Américain Sam Burns a brillé avec un record exceptionnel de 62 coups (-10) à l’issue du deuxième tour du tournoi AT&T Byron Nelson, du PGA Tour, et est devenu le nouveau leader avec un cumulatif de 127 (-17) qui l’a laissé Quoi nouveau chef et deux tirs à la tête sur le Suédois Alexander Noren (129, -15).

Noren a terminé le parcours avec un record de 64 coups (-8), le deuxième meilleur de la journée, qu’il a partagé avec l’Américain Patton Kizzire. Le sud-coréen Kyoung-Hoon Lee a terminé à la troisième place après avoir délivré un carton signé de 65 coups (-7) et atteint 130 (-14).

Le mexicain Carlos Ortiz était brillant et était le meilleur latino-américain de la journée en complétant le tour avec un record de 66 coups (-6) pour accumuler 133 (-11) qui lui ont permis de remonter de 28 places à la sixième place.

Le Colombien Sebastián Muñoz s’est également démarqué avec un record de 68 coups (-4) et 134 (-10), ce qui l’a laissé à la douzième place avec neuf autres joueurs.

Un autre joueur latino-américain qui a surmonté la coupure, fixée à -6, était l’Argentin Nelson Ledesma, qui a délivré une carte signée de 68 coups (-4) et accumulé 136 (-8), ce qui lui a permis de grimper de 27 points à vingt- septième.

Le contraire de ce qui est arrivé à l’Espagnol Rafael Cabrera, qui a atteint le deuxième tour à la troisième place, mais a terminé la journée avec 71 coups (-1) pour accumuler 135 (-9) qui lui ont coûté de redescendre de 19 places à la vingt-deuxième.

Son compatriote Jon Rahm n’a toujours pas eu sa meilleure touche avec les tirs longs et courts, mais a terminé la journée avec un record de 69 (-3) qui l’a aidé à accumuler 137 (-7) et à passer le cut, ce qui cela lui permettra de récupérer et de se battre pour le titre ce week-end.

Rahm, qui a récupéré 14 places, a terminé à la quarantième avec 12 autres joueurs, parmi lesquels le vétéran vénézuélien Jhonattan Vegas qui a terminé la journée avec un record de 72 (pair) et a perdu 33 positions.

Ceux qui n’ont pas pu surmonter la coupure étaient son compatriote Sergio García qui a terminé avec un record de 75 (+3) et 140 (-4), le même que le Portoricain Rafael Campos. Pas plus que l’Argentin Fabian Gómez, qui avait un record de 75 et un cumul de 145 (+1).

Share