Lando Norris s’attend à ce que les deux premiers restent les mêmes en 2022

Lando Norris ne voit aucune opportunité de briser la domination Mercedes/Red Bull en 2022, même avec les nouvelles voitures.

Mercedes et Red Bull se sont imposés comme les leaders incontestés du peloton en Formule 1, Brawn étant la dernière équipe autre que l’une ou l’autre de ces équipes à avoir goûté à la gloire du titre en Formule 1 en 2009.

Mais la Formule 1 introduira une toute nouvelle génération de voitures pour la saison 2022, dans le but de permettre aux voitures de suivre de plus près et de dépasser, ainsi que de renforcer la sauvegarde avec des réglementations plus restrictives.

Norris, qui a terminé trois fois sur le podium de la McLaren MCL35M en 2021, pense que Mercedes et Red Bull seront toujours les forces dominantes en 2022.

« Mercedes et Red Bull seront toujours favoris », a-t-il déclaré lors du Grand Prix de Grande-Bretagne.

« Les nouvelles règles sont une opportunité, mais ces deux-là ont simplement plus de ressources. Ce sont de plus grosses équipes.

« J’espère juste que nous ne serons pas trop loin au début de la saison parce que nous nous sommes rapprochés de plus en plus au cours des dernières années. Beaucoup de choses seront nouvelles en 2022, mais Mercedes et Red Bull ont beaucoup de gens intelligents qui savent comment construire une voiture. »

Lewis Hamilton pense que Max Verstappen est trop agressif :

Du côté du châssis, Mercedes et Red Bull n’ont plus d’avantage financier sur des équipes comme McLaren, le trio fonctionnant tous au niveau du plafond budgétaire de 145 millions de dollars par saison.

Côté installations, McLaren poursuit les travaux d’amélioration de ses infrastructures, une grande partie de ce projet étant leur nouvelle soufflerie.

Le PDG de McLaren Racing, Zak Brown, a déclaré que les mises à niveau de l’infrastructure devraient toutes être terminées d’ici 2024, date à laquelle McLaren n’aura aucune excuse pour ne pas prétendre au titre.

« Il est toujours dangereux de choisir un moment dans lequel vous devriez y aller, mais ce que je dirais, c’est que nous aurons rattrapé d’ici 2024 toutes nos infrastructures, en particulier la soufflerie », a-t-il déclaré, cité par Grandprix247.com.

« Malheureusement, nous sommes dans l’une des souffleries les moins développées techniquement et c’est un énorme inconvénient, donc je pense que nous n’aurons aucune excuse pour la saison 2024. »

Share