Lando Norris sent toujours une chance de battre Ferrari au Grand Prix des États-Unis

Il a peut-être été deuxième derrière eux en qualifications, mais Lando Norris espère toujours battre les Ferrari le jour de la course à Austin.

Ce fut un samedi assez décevant sur le Circuit des Amériques pour Norris, avec lui qui s’est qualifié en P8 derrière son coéquipier Daniel Ricciardo et les deux pilotes Ferrari.

L’équipe italienne a semblé plus forte que McLaren tout au long du week-end jusqu’à présent et sont les favoris pour terminer en tête du milieu de la course.

Norris reste cependant optimiste quant à leur capacité à les battre, d’autant plus que Sainz commencera sur les softs tandis que lui et Ricciardo seront sur les médiums.

« L’objectif est d’être devant les Ferrari », a-t-il déclaré à Sky Sports après les qualifications.

« C’est notre objectif. Être le plus haut possible. Je pense que Red Bull et Mercedes sont un peu trop loin mais nous avons toujours une bonne voiture, nous pouvons encore marquer de bons points et nous avons une chance de battre Ferrari.

« ça va être important au départ, au premier tour, pour essayer de prendre de l’avance… Carlos est aussi dans les softs donc nous avons définitivement des opportunités pour essayer de les devancer demain.

Ni Norris ni Ricciardo n’ont réussi à se rapprocher de la Ferrari de tête de Charles Leclerc en qualifications, le Monégasque étant deux dixièmes plus rapide que les deux.

Le Britannique pense qu’il avait le rythme pour défier le temps de ses rivaux et l’aurait fait s’il n’avait pas commis d’erreurs lors de son dernier tour lancé.

« Ferrari était rapide aujourd’hui, il aurait donc fallu un tour quasiment parfait pour les devancer. Ils étaient fondamentalement en tête pendant la majorité des qualifications », a-t-il déclaré.

« Ils ont donc un bon package et nous nous sommes rapprochés. J’ai fait quelques erreurs dans mon dernier tour, comme le secteur un et le secteur deux, je pense que c’était bien, mais juste les deux derniers virages, j’ai un peu trop poussé et j’ai trop cuit [the tyres].

« J’ai fait un peu le contraire de ce que j’aurais dû faire. J’ai poussé plus au lieu de sous-piloter ce qui l’aurait un peu plus convenu.

« J’ai donc probablement perdu quelques dixièmes, ce qui est nul car j’aurais pu être ces deux positions plus élevées, peut-être devant Ferrari, je ne sais pas à quel moment ils l’ont réellement fait.

« Mais je pense que c’était assez proche pour que si je n’avais pas fait l’erreur, j’aurais pu être devant. »

Share