L’animateur de GB News affronte l’ambassadeur de Russie dans un affrontement tendu à propos des empoisonnements de Salisbury | Politique | Nouvelles

L’animateur de GB News, Colin Brazier, s’est heurté à l’ambassadeur de Russie au Royaume-Uni, Andrei Kelin, au sujet des empoisonnements de Salisbury qui auraient été ordonnés par le Kremlin. M. Brazier a déclaré au diplomate qu’il se sentait personnellement menacé par la Russie à la suite de la tentative d’assassinat de Sergei Skripal et de sa fille Yulia par des agents russes en 2018. Le présentateur a expliqué que ses propres enfants étaient scolarisés à Salisbury et avaient été touchés par l’horrible incident.

M. Brazier a déclaré au diplomate russe : « Je me sens personnellement menacé, je me sens personnellement menacé par la Russie.

« Quatre de mes enfants vont à l’école, l’ont été et trois vont encore à l’école à Salisbury.

« Pendant plusieurs semaines, de grandes parties de la ville qu’ils ont traversées pour se rendre à l’école ont été scotchées avec du ruban adhésif de police.

« Parce que des gens sont morts à cause du poison laissé par des agents russes. »

L’animateur a ajouté : « Je sais que vous êtes sur le point de nier ce qui s’est passé et que la Russie a quelque chose à voir avec cela.

« Je ne pense pas que nous vous croirons et mes enfants non plus. »

M. Kelin a répondu: « Je peux seulement vous dire que si nous pouvions avoir des informations sur ce qui s’est passé, nous l’apprécierions beaucoup. »

« Nous avons fait de très nombreuses demandes aux autorités britanniques pour demander des informations, demander des échantillons, demander une enquête ou coopérer avec nous sur l’enquête sur ce sujet. »

« C’est vous qui avez décidé que ce n’était pas nous », a répondu M. Kelin, « Alors gardez-le pour vous si vous le souhaitez. »

L’animateur a riposté: « Eh bien, je suis sûr que l’État britannique aimerait que la personne que nous pensons être responsable du meurtre de quelqu’un sur le sol britannique soit traduite en justice.

« Mais nous sommes incapables de le faire. »

Le 4 mars 2018, Sergei et Yulia Skripal ont été empoisonnés avec l’agent neurotoxique Novichok mais ont survécu après des semaines de soins intensifs.

Le gouvernement britannique a accusé l’État russe de tentative de meurtre et a expulsé un certain nombre de diplomates russes en représailles.

Share