in

L’antisémitisme de gauche affiche sa tête laide alors qu’Israël est attaqué ⋆ .

Mardi, les civils israéliens se sont à nouveau retrouvés aux prises avec plus d’un millier de roquettes tirées par le Hamas, l’organisation terroriste islamique qui contrôle la bande de Gaza depuis 2007 dans le seul objectif de démanteler l’Etat juif.

Si les mesures de représailles prises par Israël se sont jusqu’à présent largement révélées fructueuses, cinq ont été signalés morts et plus d’une centaine de blessés depuis le début des frappes aériennes tôt mardi matin. Au moins trente Palestiniens ont également été tués dans des contre-frappes – cependant, cela est tragiquement courant dans les frappes aériennes contre le Hamas, dont les opérations militaires sont souvent menées dans des zones civiles pour compliquer toute action offensive menée par Israël et maximiser le nombre de victimes civiles en conséquence.

Cependant, cela est relativement ignoré par ceux de gauche et dans les médias traditionnels, qui préfèrent faire la une des journaux sur les pertes causées par les tirs de roquettes israéliennes tout en qualifiant toute action militaire d’Israël d’actes d’agression génocidaire contre les malheureuses victimes du colonialisme.

Un excellent exemple de cela est venu après que le principal candidat à la mairie de New York, Andrew Yang (DN.Y.), ait publiquement exprimé sa solidarité avec le gouvernement israélien, lorsque #YangSupportsGenocide a rapidement suivi une tendance sur Twitter.

Et dans ce qui est peut-être un geste encore plus révélateur, un nombre croissant de démocrates de la Chambre se sont prononcés en faveur de HR 2590, une résolution de la Chambre qui approuve l’interdiction pour l’armée israélienne d’utiliser les fonds reçus du gouvernement américain dans un certain nombre de ses efforts. La résolution, présentée par la représentante Betty McCollum (D-Minn.) Et coparrainée par dix-huit membres votants de la Chambre des représentants, y compris chaque membre du «Squad», énonce son objectif comme étant:

<< Promouvoir et protéger les droits de l'homme des Palestiniens vivant sous l'occupation militaire israélienne et veiller à ce que les fonds des contribuables américains ne soient pas utilisés par le Gouvernement israélien pour soutenir la détention militaire d'enfants palestiniens, la saisie, l'appropriation et la destruction illégales de Palestiniens propriété et transfert forcé de civils en Cisjordanie, ou nouvelle annexion de terres palestiniennes en violation du droit international. »

Ceci, par nature, est assez perfide, étant donné le caractère vague des termes de la résolution. «L’annexion en violation du droit international», en particulier, semble prendre la définition qui conviendra aux détracteurs d’Israël à un moment donné. Le plus souvent, cela se traduit par des choses comme la construction par Israël de colonies de peuplement en Cisjordanie – loin des descriptions grandioses de graves violations des droits de l’homme faites par les partisans de ce type de politique.

En plus de sa base de tromperie flagrante, cette ligne de pensée promue à gauche répond également directement au récit mis en avant par le Hamas. Le Hamas prospère en caractérisant la Palestine comme simplement une autre victime de l’agression occidentale au nom d’Israël, et en créant une caricature de l’État juif comme étant une présence injuste et répréhensible au Moyen-Orient sans mandat moral ou juridique pour son existence.

Encore une fois, suggérer que cela reflète quelque peu la caractérisation du gouvernement israélien reprise par l’aile progressiste du Parti démocrate est un énorme euphémisme.

Ceci, combiné à la notion activement défendue par les démocrates selon laquelle toute ligne de défense du gouvernement israélien – ou toute autre ligne d’action d’Israël autre que la concession pure et simple – doit être considérée comme un acte d’agression indue, est manifestement insensée. et antisémite à première vue. Il n’y a aucune preuve suggérant que concéder au Hamas va empêcher les roquettes d’arriver – c’était un échec politique dans le passé quand Israël leur a cédé le contrôle militaire de la bande de Gaza, et continuera d’être un échec politique quelle que soit la manière dont il est poussé avec ferveur par ceux qui n’ont aucune intention de promouvoir le bien-être israélien ou toute forme réelle de politique cohérente au Moyen-Orient.

Contenu syndiqué à partir de TheLibertyLoft.com avec permission.

BTC retombe sous k, le PDG de Twitter dit qu’aucune personne ou institution ne peut changer ou arrêter Bitcoin

Aperçu du match: Ville de Lucena