L’Arabie saoudite veut une course de sprint et un créneau début 2022

Les promoteurs du Grand Prix d’Arabie saoudite souhaitent accueillir le troisième essai de qualification pour le sprint cette année et occuper une première place dans le calendrier 2022.

La première course du pays aura lieu cette saison, occupant l’avant-dernière place du calendrier dans l’état actuel des choses.

À l’avenir cependant, le prince Khalid Bin Sultan Al Faisal a déclaré qu’il préférait que cela se déroule plus tôt dans l’année et a déclaré qu’un créneau tardif n’avait été convenu que cette saison car c’était la seule façon pour la course de se dérouler en 2021 car le lieu était pas prêt à temps.

« Pour nous en tant que promoteur, nous préférons ne pas être les dernières courses », a-t-il déclaré selon autosport.com.

« Les équipes peuvent vraiment bien faire dans les premières courses, puis les autres courses sont devenues moins intéressantes, en tant que promoteur.

«Nous voulions avoir une course au début [of the season] mais dans le temps où nous devions faire le travail pour la piste et préparer la piste, nous ne pouvions pas avoir de course en 2021 au début de l’année.

« Notre décision était d’avoir une course fin 2021, ou [wait to] avoir une course précoce en 2022. Notre décision était que nous voulions la course en 2021.

« Nous discutons donc maintenant avec la F1 de ce qui est le mieux pour nous d’avoir notre course en 2022, et j’espère que nous pourrons parvenir à un accord. »

Découvrez tous les derniers vêtements d’équipe 2021 via la boutique officielle de la Formule 1

L’une des choses les plus notables de la saison 2021 a été l’introduction des qualifications de sprint, une course du samedi pour définir l’ordre de départ de l’événement principal du dimanche.

Le premier essai s’est déroulé à Silverstone et le second aura lieu à Monza. Quant au troisième, il n’est pas encore confirmé, mais l’Arabie saoudite a jeté son chapeau dans le ring.

« J’étais là-bas à Silverstone le week-end dernier et j’ai vraiment apprécié ça en tant que spectateur et en tant que promoteur », a ajouté le prince Khalid.

« Je pense que c’est bon. Vous avez plus de courses à voir, plus d’action le samedi. Nous adorerions faire partie des pays qui ont organisé la course de sprint.

« La décision appartient maintenant à la F1 et nous verrons. Est-ce que ce sera un autre pays, avec trois pays en Europe, ou le Moyen-Orient sera-t-il l’un d’entre eux ? J’adorerais le voir en Arabie.

Share