L’arrivée lente mais sûre d’une institution rock

L’impact national de la tenue de Los Angeles Nuit des trois chiens n’était en aucun cas instantané. Formé en 1967, ils n’ont sorti leur premier album éponyme qu’à la fin de l’année suivante, le 16 octobre 1968, et ont dû attendre trois mois pour le voir figurer au palmarès Billboard. Mais tout cela faisait partie du travail préparatoire pour une course extrêmement réussie au sommet de la fin des années 60 jusqu’au milieu des années 70.

Le premier single de l’album, « Nobody », n’a pas atteint le Hot 100, tandis que le second, une version du très couvert « Try A Little Tenderness », est passé au n°29. C’était quatre places en dessous du pic de 1967 de ce qui, pour beaucoup, était la reprise définitive de la chanson, par Otis Redding. Les droits d’auteur de Jimmy Campbell, Reg Connelly et Harry M. Woods étaient déjà en circulation depuis environ 35 ans, remontant à l’enregistrement de 1932 par Ray Noble et son orchestre.

L’un était le nombre magique

Mais c’est le troisième single de Three Dog Night qui annonce vraiment leur arrivée. « One », écrit par Harry Nilsson, avait été publié par l’auteur-compositeur-interprète émergent lui-même dans le cadre de son album Aerial Ballet à la fin de 1967. L’année suivante, il a été coupé par Al Kooper pour son premier album. Mais la version TDN a couru dans les charts américains et s’est hissée au 5e rang, remportant la certification or en tant que premier de ce qui serait 11 hits du Top 10 au cours des cinq prochaines années. Les versions ultérieures de « One » comprenaient des interprétations de Chris Clark, Bobby Vee et les New Seekers.

Écoutez la liste de lecture Three Dog Night Best Of de uDiscover Music.

The Three Dog Night LP a répondu avec une période de 62 semaines au cours de laquelle il est allé au n ° 11 et est devenu or en août suivant. En 2008, il est devenu platine, l’une de ces certifications du groupe au milieu d’une séquence remarquable de 11 albums d’or.

Achetez ou diffusez Three Dog Night.

Share