in

L’Atlético entame sa conquête en suspens contre Porto

15/09/2021

Le à 06:48 CEST

Roger Payro

L’Atlético de Madrid et Diego Pablo Simeone reviennent dans la mêlée. Ils ont résisté à la Ligue des champions au cours de la dernière décennie, au cours de laquelle l’Argentin a changé l’histoire du club. Dans le passé, la barre est restée en huitièmes de finale, où Chelsea a clairement battu l’équipe de Madrid. A l’exception de 1974, jamais les colchoneros n’ont été aussi proches de la gloire européenne qu’avec Cholo. Cette année, loin d’avoir à maximiser ses ressources, l’entraîneur a l’équipe la plus compétitive qu’on lui ait jamais offerte et ne peut pas s’infiltrer. Porto à Wanda est la première pierre d’un chemin qui commence avec le groupe de la mort avec Liverpool et Milan.

Malgré le saut qualitatif de son casting, Simeone semble continuer à adorer le 3-5-2. Avec ce système, il a fait des eaux lors de son dernier engagement contre l’Espanyol, même s’il a réagi en seconde période et a réussi à sauver la victoire. Cependant, contre les ‘dragons’ on s’attend à ce qu’il parie à nouveau sur les trois centraux et les deux voies. Savique il est licencié pour suspension – il en a quatre en raison de son expulsion lors de la dernière édition – et sa place sera prise par Giménez, qui reposait à Cornellà. Trippier C’est un doute dû à un problème digestif, donc Marcos Llorente vise à être dans le jeu de l’aile droite.

Les deux autres nouveautés pourraient être Kondogbia et Lemar, deux des révulsifs contre l’Espanyol, alors qu’en attaque c’est un mystère. Suárez, Correa et Griezmann deux postes seront répartis. Le Gaulois, après une rediffusion grise, affrontera le plébiscite des fans de rojiblanca à son retour à Wanda deux ans après avoir décidé de faire ses valises pour Barcelone. L’Atlético s’accroche à sa meilleure version et à la forteresse du fief colchonero, qui n’a cédé que six défaites en 101 matchs à domicile, dont une sur 14 en Ligue des champions.

Porto visitera pour la première fois le nouveau temple rojiblanco, qui sait ce que c’est que de battre Atleti à domicile. Il l’a fait en 2009 au Vicente Calderón avec un 0-3 retentissant. Les deux derniers précédents sont donc tombés pour la partie espagnole. 1-2 au Portugal et 2-0 en phase de groupes de l’édition 2013/14, un dernier souvenir malheureux.

L’équipe ‘dragon’ n’a rien à voir avec celle-là. L’ensemble de Sérgio Conceiçao respire l’intensité en abondance et profite de beaucoup de poudre à canon. Le but Marchesín, en raison d’une blessure, est la seule victime pour le Portugais, Diogo Costa, son remplaçant, se conforme à la note.

Un vieil ennemi comme Pepe affrontera à nouveau l’Atlético, qui devra être prudent avec l’ailier colombien Luis Díaz ainsi qu’avec le ‘Tecatito’ Corona et Otávio.

Compositions probables :

Sportif: Oblak ; Felipe, Giménez, Hermoso ; Llorente, Koke, Kondogbia, Lemar, Carrasco ; Correa et Luis Suárez

Port: Diogo Costa ; Joao Mario, Pepe, Marcano, Manafá; Corona, Uribe, Sergio Oliveira, Otávio.

Arbitre: Ovidiu Hategan (Roumanie).

Heure: 21h00

Meghan et Harry sont «terriblement injustes» envers Archie et Lilibet, déclare Thomas Markle | Royale | Nouvelles

16 thèmes de James Bond à secouer et à agiter