L’Atlético Mineiro bat l’América dans un match interrompu par les gaz

14/05/2021 à 05:42 CEST

.

le Amérique est tombé comme un local 1-3 ce jeudi devant lui Athlétique Mineiro au quatrième jour du Groupe H de la Copa Libertadores, un match marqué par le gaz lacrymogène au milieu des émeutes devant le stade Romelio Martínez de Barranquilla, qui forcé d’arrêter le jeu à au moins 7 reprises. Dans les rues adjacentes à l’arène sportive, des centaines de personnes sont venues manifester, comme elles l’ont fait la veille pour le match entre Junior et River Plate, contre la tenue de ces matches et de la Copa América, que la Colombie organise avec l’Argentine et qui commence dans un mois.

Avec le résultat de ce jeudi, les Brésiliens ont obtenu une place en huitièmes de finale en accumulant dix points, tandis que les Colombiens sont derniers avec un point et ont peu de chances de se qualifier, puisqu’à deux matches à jouer, ils sont six unités de Cerro Porteño, qui est deuxième.

L’équipe dirigée par Cuca a ouvert le score à la 21e minute lorsque l’Argentin ‘Nacho’ Fernández a envoyé un centre afin que Ponton, avec une tête précise et avec la complicité d’un Joel Graterol qui n’a pas répondu avec force, a envoyé le ballon au fond des filets.

Cependant, les hôtes ont égalisé trois minutes plus tard dans un grand jeu que Rafael Carrascal a commencé avec une passe profonde à l’ailier. Santiago Moreno, qui avec un accroc et sa vitesse caractéristique, s’est débarrassé d’un rival et a pris un tir impossible à arrêter pour Everson.

Pendant le match, les gaz ont atteint le terrain à plusieurs reprises et l’arbitre Andrés Cunha a été contraint de suspendre le match pendant neuf minutes car la situation se produisait très fréquemment et affectait tout le monde sur le terrain. L’arbitre uruguayen a permis aux joueurs des deux équipes de se mettre à l’abri dans les vestiaires, car à la périphérie du stade, il y a eu des affrontements entre la police et les manifestants qui ont duré tout au long du match, joué au milieu de la crise sociale que le pays est en train de vivre. Andine. Le match a repris neuf minutes plus tard, malgré l’agacement visible montré par les joueurs des deux équipes, et la première mi-temps s’est terminée à la minute 60. Mercredi, dans le match que l’Argentin River Plate et Junior de Barranquilla, les gaz lacrymogènes tirés par le Les autorités dans les rues adjacentes ont atteint le terrain et ont forcé le match à s’arrêter pendant deux minutes.

Après une pause de près d’une demi-heure, les équipes sont revenues sur le terrain et les Brésiliens ont pris les devants à la 54e minute avec un but de l’ailier. Guilherme Arana, qui a livré un pied gauche de longue distance impossible à arrêter pour Graterol. Les Brésiliens, emmenés par un Hulk hyperactif, ont eu l’occasion d’augmenter l’avantage mais ils ont trouvé la barrière qui était ce jeudi le but de Graterol.

Dans les dernières minutes et avec la corde autour du cou, les Scarlets ont essayé d’égaliser et n’ont pas pu nouer. Dans l’une des dernières pièces, le défenseur central américain Kevin Andrade a été expulsé pour double avertissement et puis le chilien Eduardo VargasAvec une passe de Diego Tardelli, il a scellé le dernier 1-3 à la 96e minute.

Le jeu a fini par être éclipsé par la situation sociale qui a marqué le processus et le rythme du jeu. Au prochain tour, l’Atlético Mineiro visitera Cerro Porteño, tandis que l’América accueillera le Deportivo La Guaira.

Olimpia renaît en gagnant à La Paz

le Olympie Le Paraguayen a montré ce jeudi qu’il est en vie dans la Copa Libertadores avec un 1-2 victoire dans les 3640 mètres d’altitude de La Paz au-dessus du champion bolivien Toujours prêt et ce qui reste toutes les équipes du groupe B ont obtenu 6 points après quatre jours. L’International brésilien mène la ligne, marche toujours deuxième, Olimpia est troisième et Deportivo Táchira ferme. Les buts de l’équipe paraguayenne ont été inscrits aujourd’hui par Walter González à la 23e minute et Alejandro Silva à la 93e minute.La remise pour les Boliviens emmenés par l’Argentin Omar Asad est intervenue à la 42e grâce à Rodrigo Ramallo.

Le jeu a commencé ouvert à la recherche des buts, même si ce sont les locaux qui ont pris l’initiative avec des projections du bolivien Juan Carlos Arce et une contre-attaque incisive d’Olimpia. Cependant, c’était l’anticipation des intentions de l’équipe paraguayenne, qui à la 23e minute a ouvert le compte après un brillant débordement d’Iván Torres et une tête qui Gonzalez est entré dans le but.

Après le but, le champion bolivien s’est tourné vers l’attaque par des incursions principalement du côté gauche de Jorge Flores tout en laissant sa défense exposée, ce dont Hugo Quintana n’a pas profité, qui a échoué un heads-up contre le gardien Carlos Lampe.

L’insistance de Always Ready a eu sa récompense à la 42e minute après un corner et un rebond chez le bolivien Rodrigo Ramallo qui s’est faufilé dans l’arche d’Alfredo Aguilar.

En seconde période, Always Ready a réarmé son plan d’attaque avec un Fernando Saucedo qui a dérangé Aguilar avec des tirs à moyenne portée, l’un d’eux frappant même la barre transversale.

La dernière ligne droite était de haute tension avec des chances pour les deux équipes et avec le gardien de but en visite Aguilar décisif pour arrêter un but chanté. Cependant, Silva il a condamné ce duel aller-retour à la 93e minute après une erreur dans le départ Always Ready avec une autre attaque sur le côté gauche, une formule qui a été le pilier des deux buts de l’équipe paraguayenne dans les 3640 mètres d’altitude du Hernando stade Siles de La Paz.

Vélez Sarsfield prend la deuxième place du groupe G de la Ligue de Quito

le Velez Sarsfield L’Argentin, dirigé par Mauricio Pellegrino, l’a battu ce jeudi par 3-1 face à la Ligue de Quito L’Équateur à la quatrième journée du groupe G de la Copa Libertadores et a terminé deuxième et dans la zone de qualification avec deux dates restantes pour la fin de la première phase. Le premier but du match a été inscrit à 45 minutes par Thiago Almada, qui avait auparavant manqué un penalty. Le deuxième était le travail de Lucas Janson à 69 minutes et le troisième de Federico Mancuello à 93. L’Uruguayen Matías Zunino a réduit à 78.

Le Flamengo brésilien mène avec dix points, maintenant suivi de Vélez avec six. La Liga de Quito est troisième avec quatre points et Unión La Calera est quatrième avec deux.

À 4 minutes, le défenseur équatorien José Quintero voulait rejeter un ballon dans sa propre zone, mais au lieu de frapper le ballon, il a frappé Janson et a commis un penalty. Almada a repris le tir, mais son tir a touché le poteau et l’équipe visiteuse poussa un soupir de soulagement.

Vélez a repris le ballon et a une possession proche de 70% au cours de la première mi-temps, mais n’a pas réussi à le transformer en jeux dangereux. Le milieu offensif Agustín Bouzat, qui a joué grand ouvert sur la droite de l’attaque, a été le seul à avoir réussi à déranger un peu les défenseurs locaux, qui se sont défendus très près de leur propre zone. Cependant, Fortín a atteint le but à la 45e minute lorsque Janson a débordé sur la droite et a renvoyé un centre avec lequel Almada il a marqué avec un tir de premier ordre.

La Liga de Quito est sortie pour jouer la seconde période avec une attitude différente et était proche du match nul, mais Pellegrino a envoyé Ricardo Centurión sur le terrain, qui deux minutes plus tard a lancé un centre de la droite, après un jeu d’équipe qui comprenait plusieurs passes courtes. , lequel Janson il s’est dirigé pour faire 2-0.

Les Équatoriens sont partis avec détermination à la recherche de la réduction et ils l’ont obtenu après 78 minutes, lorsque Zunino, qui était entré peu de temps avant, a attrapé un ballon perdu dans la surface et a marqué le 2-1.

À 87, les visiteurs se sont retrouvés avec dix car c’était L’Argentin Ezequiel Piovi expulsé, qui était entré en seconde période.

Déjà dans le temps supplémentaire, Mancuello Il a profité d’une grosse erreur dans la sortie des visiteurs pour marquer la finale 3-1.

Lors de la cinquième journée, qui se jouera le 19 mai, Vélez accueillera Unión La Calera et les Équatoriens visiteront Flamengo.