Laufen save ! : sépare l’urine à des fins écologiques

Cette toilette est capable de séparer passivement l’urine des solides et de l’eau dans la citerne au moyen d’une dynamique d’évacuation par gravité.

Ainsi, il peut être traité grâce à un processus de gestion des eaux usées rapide, simple et organique. Et c’est que « l’eau jaune » humaine nécessite un traitement très coûteux pour éviter son potentiel contaminant élevé. La clé pour sauver ! C’est ce qu’on appelle le piège à urine, qui dirige le liquide vers une sortie cachée en utilisant uniquement la tension superficielle. Son siphon anti-odeur, d’une contenance de 65 ml, garantit le renouvellement de l’eau à chaque rejet. Soutenu par la science Depuis les années 1990, l’Institut fédéral suisse des sciences et technologies aquatiques (EAWAG) étudie des alternatives pour réduire la pollution par les eaux usées. Une voie est la séparation à la source de l’urine, des matières fécales et des eaux grises, qui permet d’être traitées de manière durable, nous permettant d’extraire des ressources utilisables. L’objectif est de récupérer les nutriments de l’urine tout en éliminant les hormones micropolluantes et les déchets médicaux.
www.laufen.es

Share