Laura Bozzo obtient une suspension provisoire pour arrêter l’arrestation ; doit payer 2,6 millions de pesos – Las Noticias de Chihuahua – Entrelíneas

La conductrice péruvienne Laura Cecilia Bozzo Rotondo, dite Laura Bozzo, a obtenu une suspension provisoire du mandat d’arrêt à son encontre, afin qu’elle puisse, pour l’instant, poursuivre sa démarche en toute liberté.

Reforma a signalé que le juge du neuvième district d’Amparo de Toluca, Juan Miguel Ortiz Marmolejo, avait accordé la suspension au présentateur péruvien, mais pour que cela soit efficace, il doit payer 2 600 000 pesos.
Oui qq
« Parce qu’il s’agit d’un crime qui ne mérite pas une détention préventive informelle, et que le montant de l’affaire initiale est connu, les effets de la concession sont tels que les choses restent dans l’état où elles sont actuellement conservées et que le plaignant n’est pas privé de sa liberté personnelle à la suite de ce crime, jusqu’à ce que ce qui est approprié soit résolu dans la suspension définitive », lit-on dans la suspension citée par le journal.

C’est la deuxième fois que la présentatrice a pu se protéger légalement pour éviter d’aller en prison. La première fois, c’était en septembre, lorsqu’un juge lui a accordé la suspension temporaire du mandat d’arrêt.

Depuis le 11 août, un juge fédéral a lié Laura Bozzo au procès pour délit d’évasion fiscale de 12 millions de pesos obtenu de la vente abusive d’un bien qui a été saisi par le Service de l’administration fiscale (SAT), pour garantir la dette de 13 millions 769 mille pesos.

En outre, le bureau du procureur général (FGR) a demandé un carton rouge à Interpol pour rechercher et localiser le chauffeur.

Le 21 septembre, Bozzo est réapparu sur les réseaux sociaux, où il a statué sur la dette fiscale qu’il a auprès de la SAT, et pour laquelle un mandat d’arrêt a été lancé contre lui.

« Je suis désolé de ne pas avoir obtempéré », a écrit Bozzo sur son compte Twitter. Dans son message, qui a été supprimé presque immédiatement, il a ajouté qu’il comprenait qu' »il avait trois ans pour le faire ». « Si je ne me présente pas, c’est parce que pour mes problèmes de santé avalisés par les médecins c’était une condamnation à mort anticipée. La SAT veut que je paye, comment faire enfermé ? Ce qui est dû est payé », a-t-il déclaré.

Source : Cependant

Share