in

Le Barça, favori pour étendre son hégémonie en Ligue Endesa

15/09/2021 à 10h40 CEST

.

Le Barça de Sarunas Jasikevicius Il débute comme favori de la Ligue Endesa après le doublé de la saison dernière au cours duquel il a remporté la Coupe du Roi et la Ligue, bien que le grand défi pour les Catalans continuera d’être de conquérir l’Euroligue après être resté aux portes l’an dernier à Cologne.

La deuxième année de Jasikevicius Il débute pourtant, comme le premier, par une douloureuse défaite en Supercoupe (83-88) face au Real Madrid. Nouvelle saison, vieux problèmes, ceux que le champion semble s’éterniser, encore exempts de cet instinct de tueur qu’exige son technicien.

Les quatre signatures du club catalan viennent compléter une équipe déjà excellente dans laquelle Nick Calathes, Cory Higgins, Brandon Davies et Nikola Mirotique ils continueront à porter tout le poids de l’équipe.

L’incorporation la plus marquante du Barça a été celle du pivot turc Sertac Sanli, du rival qui a arraché l’Euroligue aux Catalans à Cologne, Anadolu Efes, mais n’a pas encore été vu en action en raison d’une fissure au gros orteil du pied gauche.

Jasikevicius deux joueurs qui connaissent bien leur méthode ont été amenés à Barcelone de Zalgiris Kaunas. La base jeune Rokas Jokubaitis et la puissance américaine en avant, Nigel Hayes, partant à la position avancée élevée dans les deux matchs de la Super Coupe.

La base Nicolas Laprovittola complète les incorporations du Barça pour cette saison, dans le transfert de joueurs entre le Barça et le Real Madrid cet été avec Adam Hanga et Thomas heurtel -coupé mi-saison la saison dernière- vêtu de blanc.

L’ombre de Pau Gasol a prévu tout au long de la pré-saison avec Jasikevicius esquivant les questions sur une éventuelle incorporation avec humour, mais il semble peu probable que la légende du basket espagnol porte à nouveau le Barça.

Sans De l’essence dans l’équipe, Pierre Oriola reprendra de l’importance, comme on l’a vu lors de la Supercoupe, et avec un Alex Abrine, de plus en plus exigeant en défense, et Kyle Kuric Il sera à nouveau un acteur fondamental du schéma des Catalans.

Gagner le triplé -Euroleague, Endesa League et Copa del Rey- est le rêve du Barça cette saison. Répéter le doublé de la saison dernière serait déjà un succès – le Barça ne l’a plus réalisé depuis la saison 1987-1988 – mais l’équipe est bâtie pour soulever la troisième Coupe d’Europe de son histoire.

Le Barça de la deuxième année de Jasikevicius vise à répéter les succès de l’année dernière dans les compétitions nationales avec la défense et les triples tirs comme caractéristiques et sa capacité à empêcher le rival de se relever lorsque le rouleau compresseur du Barça l’a dépassé comme un problème en suspens.

Les joueurs connaissent déjà la méthode Jasikevicius, qui ne vaut que gagner toutes les compétitions qu’il dispute, chose qui cette année ne sera plus possible.

Reste à savoir si le Real Madrid, champion de la ligue régulière la saison dernière, sera capable de rattraper les Catalans lorsque les machines des deux équipes seront bien graissées. Malgré la défaite en Supercoupe, les Catalans seront le rival à battre en Endesa League.

Les Dodgers scellent leur passage aux éliminatoires de la MLB pour la 9e année consécutive

Quel téléphone de la série iPhone 13 envisagez-vous d’acheter ?