Le Board International révisera les règles de hors-jeu

15/10/2021 à 17h44 CEST

La règle du hors-jeu et sa mise à jour sont à l’ordre du jour de la prochaine réunion des commissions Football et Technique de l’International Board (IFAB) le mercredi 27 octobre, après la polémique suscitée par le but qu’il a inscrit à la France de la Ligue. des Nations contre l’Espagne le 10.

L’ordre du jour de la réunion convoquée ce vendredi comprend le débat et la mise à jour de la règle du hors-jeu, soulevée aujourd’hui par l’UEFA, et d’autres aspects tels que la VAR et la possibilité d’apporter cinq modifications que l’IFAB a autorisées en mai dernier jusqu’au 31 décembre 2022.

Les substitutions en cas de commotions cérébrales, en plus de la révision des changements introduits dans le règlement le 1er juillet concernant les mains et les propositions de clarification pour la saison 2022-2023 seront également sur la table de l’IFAB, qui a programmé son rendez-vous le 25 novembre prochain.

Après la polémique générée après que l’arbitre anglais Anthony Taylor n’a pas signalé le hors-jeu de Kylian Mbappé Dans le deuxième but de la France en finale de la Ligue des nations contre l’Espagne (1-2), l’UEFA a ouvert vendredi la porte à une éventuelle modification de la règle.

Selon le chef des arbitres de l’UEFA, l’Italien Roberto Rosetti, Taylor « a pris la bonne décision sur la base de la règle actuelle et de son interprétation officielle, bien que cette interprétation puisse être en conflit avec la règle elle-même ».

« Le joueur est intervenu délibérément pour jouer le ballon et l’adversaire n’interférait pas dans le jeu », a déclaré Rosetti à propos du jeu dans lequel l’Espagne a réclamé le hors-jeu de l’attaquant français, qui a marqué le deuxième but de la France après qu’Eric Garcia a frôlé le ballon en tentant de l’empêcher d’atteindre l’attaquant du PSG.

Rosetti a reconnu que l’action, cependant, « nous montre que l’interprétation actuelle de la règle semble être en conflit avec l’esprit de la règle elle-même, qui est d’empêcher tout joueur de profiter de sa position de hors-jeu ».

« La position de l’UEFA est qu’il existe des moyens d’améliorer la formulation pour qu’elle corresponde à l’objectif de la règle du hors-jeu. et l’esprit du jeu. J’ai déjà contacté mes collègues de la FIFA et de l’IFAB et je discuterai des solutions lors de la prochaine réunion du comité consultatif technique de l’IFAB », a ajouté Rosetti, a rapporté l’UEFA.

La délégation espagnole a réclamé le hors-jeu de Mbappé et a remis en cause la décision de l’arbitre anglais, qui a donné validité au but au motif qu’Eric García a fait jouer le ballon et a cassé le hors-jeu, en application de l’article 11.2 du règlement de l’IFAB (International Planche).

Share