Le Camp Nou, un fort contre Levante

27/09/2021 à 9h12 CEST

Le FC Barcelone de Ronald Koeman a secoué les mauvais sentiments d’un coup de crayon : il a battu Levante (3-0) de Paco López dans l’un des meilleurs matchs de la saison au Camp Nou. Avec un milieu de terrain sans précédent dans lequel Nico et Gavi ont accompagné Sergio Busquets, les Catalans ont imposé un rythme de jeu élevé et a obtenu les trois points de manière convaincante lors de la sixième journée de Liga.

Les Catalans, qui ont célébré le retour d’Ansu Fati dans l’équipe après plus de 10 mois d’absence du terrain, ils ont de nouveau battu l’équipe Granota à domicile et totalisent 20 victoires en 20 matchs directs en Liga. Levante n’a jamais marqué en tant que visiteur contre Barcelone, que ce soit au Camp Nou ou à l’ancien stade Les Corts.

Les Valenciens, qui totalisent 15 jours consécutifs sans gagner et ils défilent dans le bas du tableau en ce début de saison 2021/22, Ils n’ont pu marquer que 12 buts au Camp Nou, en plus d’en recevoir un total de 71, pour lesquels ils ont en moyenne 3,55 encaissés par match.. A cette occasion, ceux de Paco López ont subi un coup de vent qui aurait pu se terminer pire : L’équipe de Ronald Koeman a tiré au but jusqu’à 20 fois, par Levante pour six dans la dernière ligne droite du match.

Un meilleur début d’année que la précédente

Malgré les critiques autour de la figure de Ronald Koeman et de l’équipe en général, Barcelone a pris un meilleur départ en Liga que la saison dernière : ils ajoutent 12 points, 11 buts pour et seulement cinq contre, pour les huit points, 10 buts pour et six contre en 2020/21, marqué par la modification du calendrier à la suite de la pandémie de Covid-19.

Avec le départ de joueurs comme Griezmann et surtout Leo Messi, le club a perdu du potentiel en phase offensive, mais l’arrivée de joueurs comme Memphis Depay et le retour d’Ansu Fati excitent les supporters, qui sont également revenus au stade cette saison. Benfica et l’Atlético de Madrid seront un excellent indicateur de l’amélioration culé contre ce Levante de Paco López.

Share