Le Chilien Niemann et l’Anglais Lewis se partagent la tête d’un coup d’avance

03/07/2021 à 05:14 CEST

. / Détroit

Le Chilien Joaquin Niemann et anglais Tom Lewis terminé le deuxième tour du tournoi Classique de l’hypothèque Rocket, du PGA Tour, avec un record de 69 coups (-3) chacun qui leur a permis d’accumuler 134 (-10) et d’être les nouveaux leaders du classement avec un impact d’avantage. Les Américains Troy Merritt, Chris Kirk et Max Homa se partagent la deuxième place, tous avec 135 coups (-9), tandis que la recrue américaine de 22 ans Davis Thompson, qui a débuté la journée en leader, n’a pas réalisé sa meilleure performance. la fin de la manche au Detroit Golf Club avec un record de 73 coups (+1) et un record cumulé de 136 (-8), ce qui lui a coûté cinq places et chute à la sixième place, qu’il partage avec sept autres golfeurs.

Niemann, qui avait commencé la journée en deuxième position au classement, a terminé le tour parfait avec trois oiselets et les autres étaient tous à égalité, faisant preuve de confiance dans les tirs du green, mais sans risquer. « Je me suis senti en sécurité et bien que je n’aie pas eu la performance du premier tour, l’important est que je sois debout lorsque la dernière ligne droite de la compétition du week-end commence », a déclaré Niemann, qui à la recherche de son premier titre sur le PGA Tour cette saison.

La même performance a été réalisée par Lewis qui a également terminé parfait avec trois birdies, deux réalisés dans la première moitié du tour, et le troisième a été réalisé sur la normale 4 du trou 13.

Le Golfe latino-américain comptait également le Colombien Sebastián Muñoz, qui a répété une carte signée de 69 pour accumuler 138 (-6) qui lui ont permis de récupérer 16 positions au classement pour occuper le vingt et unième, qu’il partage avec 11 golfeurs, parmi lesquels est l’Argentin Fabián Gómez. Muñoz, qui a réussi quatre birdies et un bogey, aura toutes les chances de se battre pour le titre lors de la compétition du week-end. Il en va de même pour Gómez, qui a terminé la tournée avec une carte signée de 71 (-1), et bien qu’il ait perdu 14 positions, il restera dans la lutte pour être parmi les meilleurs.

Deux autres Latino-Américains, le Colombien Camilo Villegas et l’Argentin Nelson Ledesma ont également dépassé le cut, établi à -3, en réalisant un record cumulé de 140 (-6) et se partageant la quarante-sixième place avec 14 autres joueurs. Villegas a délivré un carton de 70 (-2), le même qu’il avait au tour initial tandis que Ledesma s’est inspiré de ses coups en signant un record de 68 (-4) qui lui a permis de dépasser 62 places.

Le coup de cœur des golfeurs latino-américains a été l’élimination du Chilien Mito Pereira (143, -1), de l’Argentin Emiliano Grillo (144, pair) et du Portoricain Rafael Campos (151, +7), tandis que l’Espagnol Rafael Cabrera il n’a pas non plus pu surmonter la coupe en ayant une mauvaise performance dans les deux tours avec un cumulatif de 148 (+4). Le tenant du titre, l’Américain Bryson DeChambeau, qui a terminé la journée avec un bilan de 71 (-1) et cumulé de 143 (-1), n’a pas pu surmonter le cut non plus. DeChambeau était au centre de l’actualité après avoir congédié le cadet Tim Tucker avant le début du tournoi et a depuis refusé de commenter ce qui s’est passé.

Share