Le coup de Mick de Nikita Mazepin « pas trop dangereux »

Guenther Steiner pense que le déménagement de Nikita Mazepin à Bakou qui a exaspéré Mick Schumacher n’était pas si dangereux.

Dans le dernier tour du Grand Prix d’Azerbaïdjan, Schumacher a pris la fuite sur son Haas coéquipier et est allé le doubler dans la dernière ligne droite.

Le Russe a fait un mouvement tardif vers la droite juste avant que l’Allemand ne dépasse, mettant énormément Schumacher en colère.

« Qu’est-ce que c’était que ça, honnêtement ? Sérieusement, veut-il nous tuer ? a-t-il déclaré à la radio de l’équipe après avoir franchi la ligne.

Cependant, Steiner pense que de tels commentaires ont été faits dans le feu de l’action en raison de l’adrénaline et ne pense pas que le mouvement était particulièrement dangereux.

« Je pense que ce n’était pas trop dangereux à la fin, juste l’émotion qui est impliquée à cause de la grande vitesse », a-t-il déclaré. RTL.

«Je leur ai parlé à tous les deux parce que des choses comme ça doivent être évitées. Si ça va mal, ça va vraiment mal. Nous avons tout réglé.

« Vous devez tous les deux en apprendre comment réagir. »

Découvrez la collection Haas via la boutique officielle de Formule 1

Comme l’Italien l’a dit, il s’est assis avec ses chauffeurs après l’incident et était heureux que Mazepin, après avoir regardé les rediffusions, ait admis qu’il avait eu tort.

Compte tenu de cela, il ne ressent pas le besoin de discipliner le Russe ou d’aller plus loin avec lui.

« Avant de voir les enregistrements vidéo, il le percevait différemment. C’était une erreur de jugement. Et c’était tout », a ajouté le directeur de l’équipe.

« S’il y a une compréhension dans de telles choses, vous devez les laisser partir, vous ne pouvez pas vous en prendre à eux. Sinon, il ne sera pas traité.

« À un moment donné, il faut dire : on en a parlé, l’air est dégagé, passons à autre chose. »

En fait, Steiner estime que continuer à le mentionner et à envoyer des rappels à ses pilotes avant les courses ne serait pas utile et rendrait au contraire les messages qu’il souhaite leur faire passer moins efficaces.

« C’est un exercice d’équilibre », a-t-il déclaré.

« Si vous dites toujours la même chose, vous ne serez pas entendu. Je ne fais pas ça. S’il y a quelque chose à discuter, je le fais.

«Je compte sur eux pour être aussi intelligents eux-mêmes et pour ne rien faire de mal. Ils savent aussi que je peux être très précis et décider de ce qu’ils doivent faire.

Suivez-nous sur Twitter @Planet_F1, aimez notre page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram !

Share