Le double titre japonais est « impossible », déclare le patron de Honda

Le directeur général de Honda F1 Masashi Yamamoto estime que deux courses qui se déroulent au Japon cette année sont « impossibles ».

Il a été récemment annoncé que, pour la deuxième année consécutive, le Grand Prix de Singapour n’aura pas lieu en raison des restrictions de voyage en place en raison de la pandémie.

La BBC a rapporté que le Grand Prix de Turquie et le Grand Prix de Chine étaient en lice pour le remplacer, mais aussi qu’un double en-tête sur une piste déjà en panne pour accueillir une course était à l’étude.

En avoir un sur le Circuit des Amériques à Austin est apparemment une option attrayante pour le sport, mais étant donné qu’il occupe la place juste après Singapour sur le calendrier, le Grand Prix du Japon serait également logiquement une option.

Cependant, en raison de la situation du COVID-19 là-bas, la grande majorité de la population n’ayant pas encore reçu de vaccin, Yamamoto ne pense pas que ce serait possible.

Vérifiez tous les derniers vêtements d’équipe 2021 via la boutique officielle de Formule 1

Au lieu de cela, il pense que la priorité devrait être de s’assurer que la course unique se déroule définitivement, et de préférence avec des fans capables d’y assister en personne.

« Personnellement, je suis content, mais je pense qu’il est très difficile d’avoir deux courses au Japon sur un flyaway à cause du problème du vaccin contre le nouveau coronavirus au Japon », a-t-il déclaré. as-web.jp.

« Je serais très heureux si les Jeux Olympiques pouvaient se dérouler avec succès et si Suzuka pouvait se dérouler avec quelques fans.

« Même si le pire des cas est que nous ne pouvons pas avoir de fans, nous voulons montrer à tout le monde à la télévision que nous sommes forts lors de notre dernière année de course Honda sur notre piste d’origine.

« Mais vous ne pouvez pas le faire deux fois, n’est-ce pas ? Au Japon, seulement environ 10 % de la population est vaccinée contre le corona. Je ne pense donc pas qu’on puisse en parler dans cette situation. Ce n’est que mon opinion personnelle, mais je ne pense pas qu’il soit possible de le faire deux fois.

Il dit également que cela ne le dérangerait pas si la course à Singapour n’était pas remplacée et que le calendrier était simplement raccourci à 22 courses.

« À mon avis, qu’il s’agisse de 22 courses ou de 23 courses, les courses sont les mêmes conditions pour les participants, donc personnellement je m’en fiche », a-t-il ajouté.

Suivez-nous sur Twitter @Planète_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram !

Share