Le DPC enquête sur une grande violation de données sur Facebook

06/04/2021 à 09:43 CEST

SPORT.es

La Commission irlandaise de protection des données (DPC) examine une violation de données impliquant les données personnelles de centaines de millions d’utilisateurs de Facebook. On pense que la base de données contient une combinaison de noms de profil Facebook, de numéros de téléphone, de lieux et d’autres données sur plus de 530 millions de personnes.

Facebook dit que les données sont «anciennes», suite à une fuite précédemment signalée en 2019. Mais le DPC irlandais a déclaré qu’il travaillerait avec Facebook pour s’assurer que ce soit le cas. Le régulateur irlandais est au cœur de ces enquêtes, car le siège européen de Facebook est à Dublin, ce qui en fait un régulateur important pour l’UE.

Le vidage de données le plus récent semble contenir toute la base de données compromise de la fuite précédente, que Facebook a déclaré avoir trouvée et corrigée il y a plus d’un an et demi. Couvre 533 millions de personnes dans 106 pays, selon les chercheurs qui ont vu les données. Cela comprend 11 millions d’utilisateurs de Facebook au Royaume-Uni et plus de 30 millions d’Américains.