Le DRS donne des nouvelles à Max Verstappen, mais le «double quart» coûte 0,15 s

Max Verstappen n’était pas au courant qu’il avait eu une panne de DRS pendant la Q3 à Zandvoort, mais savait qu’un double quart de travail lui avait coûté du temps.

Le Néerlandais était en pleine forme devant son public, absorbant la pression pour remporter la pole position du Grand Prix des Pays-Bas.

En fin de compte, c’était une très belle marge pour le rival pour le titre Lewis Hamilton, qui rejoint Verstappen au premier rang après un temps le plus rapide en Q3 avec seulement 0,038 seconde de retard.

Pour plusieurs raisons cependant, il semble que Verstappen ait plus de rythme sur la table.

Premièrement, le directeur de l’équipe Red Bull, Christian Horner, a révélé que le DRS ne s’était pas activé correctement sur le RB16B de Verstappen dans la ligne droite, ce qui lui a coûté 0,10 à 0,15 s.

Mais il s’est avéré que le joueur de 23 ans n’était même pas au courant de cela.

Il a ensuite révélé un problème distinct, expliquant qu’il avait subi un «double quart de travail» après avoir heurté une bosse.

Interrogé par Motorsport.com si le volet du DRS était resté volontairement fermé sur sa Red Bull ou s’il y avait eu un problème, Verstappen a répondu : « Est-ce le cas ? Je ne sais pas.

« En sortie du virage 3, c’était assez cahoteux et j’ai eu un double quart de travail. J’avais donc deux dixièmes d’avance sur mon tour et j’ai perdu environ un dixième et demi jusqu’au virage 7.

« Vous utilisez également plus d’énergie parce que vous êtes un engrenage plus élevé. J’ai donc déclassé aussi. Je ne sais pas, je dois vérifier.

Découvrez toutes les dernières marchandises Max Verstappen via la boutique officielle de Formule 1

Verstappen profitait déjà du circuit reprofilé de Zandvoort depuis le début du week-end de course, mais lorsque le carburant est sorti pour les qualifications, la sensation est alors devenue « incroyable ».

Les fans ont également beaucoup joué leur rôle dans l’expérience fantastique de Verstappen.

« [The track] était déjà très amusant, je dois dire, de FP1. Mais en qualifications, bien sûr, lorsque vous descendez très bas en carburant, c’était incroyable », a-t-il déclaré.

« Surtout le secteur deux était vraiment agréable à conduire. Même les virages relevés. Bon, le dernier est plat. C’est quand même une belle sensation. Cela a été vraiment incroyable.

«Et puis bien sûr, en conduisant à la maison avec tous ces fans, ils devenaient fous à chaque fois que je franchissais la ligne. C’est donc très satisfaisant d’avoir la pole position ici.

Share