Le Flamengo part en vrille

28/10/2021 à 14h40 CEST

L’Ath. Paranaense a sauté sur le banc, donnant un 0-3 à Flamengo, au milieu de Maracana, lors du match retour des demi-finales de la Copa do Brasil. Et la catastrophe des Cariocas (ils avaient fait match nul 2-2 à Curitiba) a déclenché une crise aux conséquences imprévisibles.

Renato Portaluppi a démissionné quelques minutes après la défaite, mais la direction sportive de Mengao ne l’a pas accepté, essayant de minimiser les effets d’une victoire historique. Toutes les critiques se concentrent sur l’entraîneur gaucho, à qui l’on reproche de ne pas savoir profiter de la meilleure équipe du continent. Le nom de Jorge Jésus, actuel entraîneur de Benfica, a été scandé depuis les tribunes. L’entraîneur portugais a quitté les saudades à Rio de Janeiro où il a remporté quatre titres en un an.

L’atmosphère à Maracana était très chaude, Gabigol il a été renversé par un verre plein de bière et sa famille a été harcelée aux abords du stade. L’attaquant a atteint sa pire sécheresse depuis qu’il a débarqué à Rio Negro en 2019 : il a enchaîné neuf matchs sans voir un but.

Le super Flamengo qui optait pour le triplé a fait ses adieux à deux titres depuis le week-end. Samedi, Fluminense a enfreint une 3-1, avec un doublé de l’équipe des jeunes John Kennedy, avec lequel il a enterré pratiquement toutes les options pour pouvoir remporter le troisième Brasileirao d’affilée.

Désormais, les rubronegros, qui ont deux matchs en attente, sont à 13 points d’At. Mineiro. Et ce samedi, le Galo peut condamner un titre qui lui résiste depuis 40 ans lors de sa visite au Maracana où il retrouvera un Flamengo en dépression.

Mengao s’accroche désormais à la finale de la Copa Libertadores face à Palmeiras pour ne pas finir la saison sans grand titre. Le KO dans la Copa do Brasil et le virtuel au revoir à la piqûre de Brasileirao, et beaucoup, à une équipe qui a été constituée pour tout gagner. Le mois qui reste jusqu’à la toute fin de Montevideo sera très long pour les Cariocas.

DEUX FINALES POUR LA FURACAO

L’Ath. Paranaense a répété le machado d’il y a deux ans et éliminé Flamengo à Maracaná. Cette fois, l’équipe qu’il dirige maintenant Alberto Valentin, Il l’a fait en grand avec une victoire sans appel et sans avoir à attendre l’agonie des pénalités comme en 2019.

Et Furacao confirme son statut de spécialiste des tournois KO: est en finale de la Copa do Brasil, avec At. Mineiro à la recherche du doublé, et la Copa Sudamericana, où il affrontera une autre équipe brésilienne, Red Bull Bragantino.

Share