in

“Le football d’aujourd’hui ne laisse rien au hasard”

07/06/2021 à 20:57 CEST

Le footballeur français Kylian Mbappé expliqué ce lundi lors d’une conversation en visioconférence avec le L’astronaute français Thomas Pesquet, actuellement sur la Station spatiale internationale (ISS), que le football d’aujourd’hui “ne laisse rien au hasard” et s’appuie de plus en plus sur l’analyse de données.

C’est l’UEFA qui a organisé un petit colloque entre les deux en guise d’événement promotionnel pour l’Euro 2021, qui débute ce vendredi avec Turquie-Italie à Rome.

Leurs deux carrières respectives, a déclaré le joueur, ont des similitudes : Derrière le succès “il y a beaucoup de travail, beaucoup de sacrifices et la chance de trouver les bonnes personnes au bon moment”.

L’attaquant du Paris Saint-Germain (PSG) a ajouté que parfois, même en travaillant dur, les rêves que l’on poursuit ne se réalisent pas et qu’il est nécessaire de “parler davantage de ces cas” car il y a beaucoup de gens qui ont mis beaucoup d’efforts dans et que, “malheureusement, ils n’ont pas atteint leur objectif”.

Pesquet lui a demandé le rôle de la science et des données dans le football et il a répondu que son rôle est « omniprésent ».

“On peut individualiser notre travail en fonction de nos tests, de nos résultats, pour voir combien de progrès on peut faire sur une saison. Il y a aussi un suivi de la nutrition et du sommeil. Le football d’aujourd’hui ne laisse rien au hasard”, Il a dit.

Pesquet et Mbappé, actuellement concentrés à Enghien-les-Bains avec son équipe nationale, ont discuté pendant 20 minutes et se sont tous les deux posé des questions qui ont suscité la curiosité : “C’est comment d’être dans l’espace ?”, a demandé le footballeur à l’astronaute.

“Eh bien, il y a beaucoup de sensations. Au début, au lancement, c’est comme être sur des montagnes russes mais avec 10 000 fois plus de puissance. Et puis, d’un coup, le calme arrive. On peut flotter, voler, soulever des objets lourds… c’est un peu comme si tu étais dans un rêve”, a déclaré Pesquet.

Mbappé n’a pas laissé son étonnement : “C’est fou, c’est fou”, a-t-il répété à plusieurs reprises en le voyant flotter au milieu du laboratoire Columbus, la salle de travail de l’ISS, avec un ballon de football qui était également suspendu dans les airs.

Le footballeur n’hésiterait pas à en faire l’expérience : “J’adorerais y aller. (…) Il y a d’autres choses dans la vie en dehors du football. Ce serait une expérience incroyable.”

En disant au revoir, Pesquet a souhaité bonne chance à Mbappé dans le Championnat d’Europe, dont la France fera ses débuts le mardi 15 juin contre l’Allemagne, à Munich..

Avant pourtant, ils disputeront ce mardi un match amical préparatoire contre la Bulgarie, au Stade de France, en plus de celui qu’ils ont déjà disputé la semaine dernière contre le Pays de Galles, qu’ils ont remporté 3-0 et dans lequel Mbappé a ouvert la boîte pour “bleus”.

Boxe : Eddie Hearn : « Anthony Joshua est concentré sur le combat avec Usyk, contre Fury tout est figé »

Militao cherche à améliorer son rôle avec le Real Madrid la saison prochaine