Le Japon évite d’évaluer la décision de la Corée du Nord de ne pas assister aux Jeux

04/06/2021

Activé à 11h08 CEST

Le gouvernement japonais et le comité d’organisation des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 ont évité d’évaluer mardi la décision annoncée par la Corée du Nord de ne pas assister à l’événement sportif prévu l’été prochain en raison de la pandémie de covid-19. Le comité d’organisation de Tokyo a déclaré, dans un communiqué, être au courant de la décision annoncée par le département nord-coréen des sports, et a rappelé que Il est de la responsabilité du Comité International Olympique (CIO) d’inviter chaque comité olympique national aux Jeux.

“Nous continuons de travailler avec toutes les parties concernées pour préparer le meilleur scénario possible de recevoir des athlètes de tous les pays et régions “, ont déclaré les responsables de l’organisation. Le porte-parole du ministre exécutif japonais, Katsunobu Kato, a confirmé lors d’une conférence de presse qu’il n’était pas de leur responsabilité de participer en Corée du Nord. C’est une question” être coordonné entre le comité d’organisation et le CIO “, et que le gouvernement” le surveille de près “, a-t-il déclaré.

Le refus de Pyongyang de participer aux Jeux a été rendu public via le site Web du Département des sports nord-coréen. Sur le portail, ils ont rendu compte des résultats finaux de l’assemblée du Comité olympique du pays asiatique qui s’est tenue le 25 mars. << Lors de l'assemblée générale, le Comité olympique de la République populaire démocratique de Corée a décidé de ne pas participer aux trente-deuxièmes Jeux Olympiques en vue de protéger les athlètes de la crise sanitaire mondiale causée par une infection virale maligne “explique la note. De nombreux experts prédisaient déjà cette décision après avoir analysé la politique stricte d’isolement et de quarantaine.

En mars 2018, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a exprimé lors d’une réunion avec le président du CIO Thomas Bach son souhait que les athlètes de leur pays participeront à l’événement olympique. Cette rencontre a eu lieu au début du dégel diplomatique entre les deux Corées, dans le cadre duquel Séoul et Pyongyang ont également proposé de participer à quatre catégories olympiques avec des équipes unifiées d’athlètes des deux pays. Mais toutes ces initiatives sont au point mort en raison du niveau extrême d’emprisonnement pratiqué par la Corée du Nord.