Le Japon va vacciner ses athlètes pour les JO avant le reste de la population

12/05/2021 à 16:39 CEST

Le Japon prévoit de vacciner ses athlètes qui participeront aux JO de Tokyo prévus cet été avant le reste de la population, selon les organisateurs de l’événement, qui font face à un rejet croissant des citoyens mercredi.

Les athlètes japonais participant aux Jeux de Tokyo recevront une partie des vaccins anti-covid fournie par les sociétés pharmaceutiques Pfizer et BioNTech dans le cadre d’un accord entre ces sociétés et le Comité international olympique (CIO), selon la présidente du comité d’organisation de Tokyo 2020, Seiko Hashimoto.

Hashimoto a ainsi confirmé les informations que les médias japonais avaient avancées, et qui ont généré le mécontentement des citoyens ainsi que des doutes parmi les athlètes japonais, quant à savoir s’il est légal de recevoir le vaccin avant le reste de la population.

Je veux créer un environnement où les athlètes ne se sentent pas mal ou doutent d’être vaccinés», a déclaré le responsable de Tokyo 2020 lors d’une conférence de presse télématique offerte ce mercredi à l’occasion de la participation des organisateurs à une réunion du comité exécutif du CIO.

La raison de la vaccination des athlètes japonais dans le cadre de l’initiative susmentionnée est «que la campagne nationale de vaccination ne va pas avec beaucoup de progrès“, selon Hashimoto, ainsi que le fait que le CIO a recommandé de vacciner tous les athlètes internationaux qui assisteront aux Jeux.

Le Japon a commencé sa campagne de vaccination le 15 février, mais à ce jour, il n’a inoculé que 4% de sa population avec au moins une dose, un chiffre qui inclut tous les professionnels de la santé et une partie de ses citoyens de plus de 65 ans. Les deux groupes considérés comme prioritaires .

La décision de vacciner les athlètes avant la majeure partie de la population japonaise, qui selon les plans de l’exécutif ne commencera qu’en juillet (l’ouverture des Jeux est prévue le 23 de ce mois), vise à “protéger les citoyens japonais”, selon Hashimoto.

Ceux qui en principe ne seront pas vaccinés en priorité sont les quelque 78000 travailleurs de l’organisation et les bénévoles qui collaboreront au fonctionnement des Jeux, a déclaré le directeur exécutif de Tokyo 2020, Toshiro Muto, interrogé sur ce groupe.

Le directeur exécutif a également réaffirmé que “à aucun moment” la possibilité d’annuler les Jeux de Tokyo n’a été discutée en raison de la situation pandémique au Japon lors des réunions entre les hôtes et le CIO.

Le président de cet organe, Thomas Bach, a annulé une visite au Japon qui était prévue pour la semaine prochaine en raison de la prolongation jusqu’à la fin du mois de l’état d’urgence sanitaire en raison du coronavirus à Tokyo et d’autres régions annoncées par l’exécutif japonais vendredi dernier en raison de la quatrième vague d’infections qui affecte le pays.

Les derniers sondages montrent que eEntre 60 et 70% des Japonais sont favorables à l’annulation ou au report à nouveau des Jeux en raison de la pandémie, tandis qu’une initiative en ligne pour mettre fin aux Jeux «pour protéger la vie» des citoyens a recueilli plus de 330 000 signatures depuis son lancement la semaine dernière.

Le nombre de patients présentant des symptômes sévères de covid-19 a atteint aujourd’hui un nouveau record quotidien au Japon, avec 1189 cas, ce qui continue d’aggraver la pénurie de places hospitalières pour ce type de patients.