Le jardin de Bale

06/11/2021

Le à 21:35 CEST

.

Hors du brouhaha des clubs où Gareth Bale ne trouve pas la paix, le joueur du Real Madrid sera la tête d’affiche des débuts du Pays de Galles en Eurocup avec le duel contre la Suisse, une équipe installée dans le élite européenne à part entière grâce à une génération qui est à son parfait point de maturité.

Comme presque toujours, Bale fait face à un sourire jusqu’aux oreilles un nouveau défi avec le Pays de Galles. Après une étrange saison en prêt à Tottenham, où il n’était pas un titulaire incontesté mais a obtenu des chiffres respectables (16 tellement dans toutes les compétitions), le franchisé de l’équipe dirigée par Rob Page il participera à nouveau à un tournoi dans lequel il se sent comme dans le jardin de sa maison.

L’Eurocup n’apporte que de bons souvenirs à Bale et au Pays de Galles. En France 2016, il a atteint demi finales et seul l’actuel champion, le Portugal, pourrait avec un groupe en reconstruction qui a déjà l’apparence d’un nouvelle génération de jeunes des joueurs qui essaieront de maintenir le niveau.

Pas de noms comme Ashley Williams ou Joe Ledley, Joseph Rodon, Daniel James ou Ethan Ampadu ils auront la responsabilité de réaliser une transition toujours difficile dans n’importe quelle équipe ou sélection. Lorsque les fondements du succès disparaissent, ceux qui sont dans les coulisses ont une tâche difficile devant eux.

Ils ne seront pas seuls, car certains des joueurs qui ont atteint les demi-finales du dernier Championnat d’Europe survivent encore. En dehors de Bale, Aaron Ramsey, Danny Ward et Ben Davies apporteront leur expérience pour mettre le Pays de Galles sur la bonne voie. Joe Allen, le métronome gallois du dernier championnat d’Europe, est toujours sur la liste, mais sa forme basse n’est pas optimale et pointe du doigt le remplacement alors que Ramsey vient de surmonter quelques problèmes physiques et pourrait l’accompagner sur le banc.

Le Pays de Galles n’est pas très confiant à ses débuts après ses deux derniers matches amicaux. Dans le premier, contre la France, ils ont perdu avec force (3-0), alors que dans le second, contre l’Albanie, ils n’ont pas dépassé match nul et vierge.

Bale prévient : je suis au top de ma forme | Effectuer

Le rival gallois est l’une des références du continent grâce à ses bons résultats. Bien que la Suisse ne fait pas qu’exploser Dans les phases finales des grands tournois, il brille dans les classements et a été présent dans les derniers grands événements.

L’ensemble suisse accumule quatre coupes du monde consécutives et une seule des quatre dernières Coupes d’Europe (Pologne et Ukraine 2012) a été perdue.

Cependant, en aucun cas, il n’a réussi à surmonter la barrière de assommer (Coupes du monde en Allemagne 2006, Brésil 2014 et Russie 2018 et Coupe d’Europe en France 2016). Maintenant, leurs joueurs, théoriquement, sont dans leur point exact de maturation. Ni très jeune ni très vétéran. Il est temps qu’une grande génération de footballeurs suisses fasse un saut de qualité.

Des noms comme Granit Xhaka, Xherdan Shaqiri, Breel Embolo ou Haris Seferovic, sont à un âge optimal pour frapper sur la table (28, 29, 24 et 29 ans, respectivement). En fait, la plupart de l’équipe suisse, à l’exception d’Admir Mehmedi et Mario Gavranovic, ils n’atteignent pas 30 ans. La plupart ont entre 27 et 29 ans.

Avec cette liste de bons joueurs, l’entraîneur Vladimir Petkovic tentera une bonne fois pour toutes, et avec tous ses hommes à cent pour cent et sans blessures, aller loin dans un grand tournoi. Son premier obstacle sera le Pays de Galles, qui avec Bale dans une compétition qu’il apprécie et qui pourrait être sa dernière, fera tout son possible pour détériorer les débuts d’une équipe puissante mais terne dans les moments décisifs.

Les files d’attente probables

Gallois: Salle; Neco Williams, Mepham, Rodon, Davies, Roberts ; Ramsey, Ampadu ; Wilson, Bale et James.

Suisse: Sommer ; Mababu, Elvedi, Schär, Akanji, Ricardo Rodriguez ; Zakaria, Xhaka ; Shaqiri, Seferovic et Embolo.

Arbitre: Clément Turpin (France).

Stade: Stade olympique de Bakou.

Heure: 15h00

Share