Le ministère de l’Énergie demande aux États d’émettre des arrêtés tarifaires pour l’exercice 22

Les principaux États qui ont déjà émis les ordonnances tarifaires pour FY22 sont le Maharashtra, l'Andhra Pradesh, le Gujarat, l'Assam, l'Haryana, le Bihar, l'Odisha et le Kerala.Les principaux États qui ont déjà émis les ordonnances tarifaires pour FY22 sont le Maharashtra, l’Andhra Pradesh, le Gujarat, l’Assam, l’Haryana, le Bihar, l’Odisha et le Kerala.

Rappelant aux autorités nationales de réglementation de l’électricité de se conformer aux dispositions de la loi de 2003 sur l’électricité, le ministère de l’Énergie de l’Union a demandé à un certain nombre d’États d’émettre des arrêtés tarifaires pour l’exercice 22 «au plus tôt» pour leurs sociétés de distribution d’électricité (discoms). Des révisions tarifaires irrégulières limitent la capacité des discomptes à devenir financièrement viables, ce qui, à son tour, entraîne des retards de paiement aux producteurs d’électricité et rend difficile la maintenance et la mise à niveau de leur propre réseau et de leurs systèmes.

“Certains SERC émettent régulièrement des ordres tarifaires au cours de chaque exercice alors que certains des autres SERC ne respectent pas strictement les dispositions de la loi pour l’émission en temps opportun des ordres tarifaires”, indique la lettre du ministère de l’Énergie. Les destinataires de la lettre sont les principaux États consommateurs d’énergie tels que l’Uttar Pradesh, le Tamil Nadu, le Chhattisgarh, le Karnataka, le Rajasthan, le Madhya Pradesh, le Punjab, le Telangana et le Bengale occidental.

Le Centre a également demandé aux États de restreindre la création de nouveaux «actifs réglementaires» – un jargon pour les dépenses de discom récupérables que les régulateurs reconnaissent comme des coûts de transmission, mais qui ne sont pas immédiatement intégrés dans les tarifs – et de permettre aux coûts de possession de disparaître pour le passé. actifs réglementaires. Les principaux États qui ont déjà émis les ordonnances tarifaires pour FY22 sont le Maharashtra, l’Andhra Pradesh, le Gujarat, l’Assam, l’Haryana, le Bihar, l’Odisha et le Kerala.

Avec la conclusion des élections à l’Assemblée au Bengale occidental, les analystes estiment que les tarifs du pouvoir pour les discomptes dans l’État seront bientôt révisés. Les «impayés» des discomptes gérés par l’État – des créances en attente de 45 jours ou plus – envers les producteurs d’électricité s’élevaient à Rs 82 400 crore à la fin du mois de mars, en hausse de 10,3% par rapport à l’année précédente. Les principaux États qui devaient le plus aux générateurs d’électricité à la fin de l’exercice 21 sont le Maharashtra (Rs 18,652 crore), le Tamil Nadu (Rs 16,054 crore), le Rajasthan (Rs 10,353 crore), l’Uttar Pradesh (Rs 5,688 crore) et l’Andhra Pradesh (Rs 5,127 crore) ).

Obtenez en direct les cours des actions de l’ESB, de la NSE, du marché américain et de la dernière valeur liquidative, du portefeuille de fonds communs de placement, consultez les dernières nouvelles des introductions en bourse, les introductions en bourse les plus performantes, calculez votre impôt par calculateur d’impôt sur le revenu, connaissez les meilleurs gagnants du marché, les meilleurs perdants et les meilleurs fonds d’actions. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et rester à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour de Biz.