Le moteur Mercedes 2014 n’a pas utilisé toute sa puissance en qualifications

Lewis Hamilton Nico Rosberg Mercedes AMG F1 W05 Grand Prix de Bahreïn

Mercedes avait un tel avantage au début de l’ère du V6 turbo hybride de la Formule 1 qu’elle utilisait rarement la pleine puissance en qualifications, de peur que les règles ne soient modifiées pour les contenir, selon l’ancien directeur technique Paddy Lowe.

Mercedes a remporté tous les titres depuis 2014, une série record de sept championnats du monde pilotes et constructeurs successifs, et ils mènent tous les deux le Grand Prix du Portugal de ce week-end.

Lowe a déclaré au podcast «Beyond The Grid» de F1 que le premier test de pré-saison de 2014 avait montré que certains rivaux étaient dans un «désarroi désespéré» alors que son équipe était en «assez bonne forme».

Une mise à niveau pour un test ultérieur a produit un autre grand saut en puissance et «nous savions à ce moment-là que nous étions dans un territoire assez spécial».

Cela est devenu une crainte au niveau du conseil d’administration, a déclaré Lowe, de «la politique négative d’avoir l’air trop beau».

«La pensée était que si Mercedes avait l’air ridiculement bien, alors quelque chose serait fait à ce sujet… il y avait beaucoup de tension sur la beauté de son apparence», a-t-il ajouté.

«En qualifications, nous ne ferions jamais tourner le moteur pour les Q1 et Q2 (les deux premières phases). Il a été exécuté dans une sorte de mode inactif.

«Le débat serait alors de savoir à quel point allumer le moteur pour Q3. J’aurais compris dans l’oreille de (chef d’équipe) Toto (Wolff): “C’est trop, c’est trop”. Et je pense “mais si nous n’obtenons pas la pole, nous ressemblerons à un bon groupe de tasses”. »

Lowe a déclaré qu’une grande partie de la discussion du samedi après-midi portait sur le niveau de puissance du moteur à utiliser pour faire le travail sans avoir l’air excessivement rapide.

«Pendant la majeure partie de 2014, ce moteur n’a jamais été à pleine puissance pour les qualifications», a-t-il ajouté.

Mercedes, avec le Britannique Lewis Hamilton et l’Allemand à la retraite Nico Rosberg, a remporté 16 des 19 courses en 2014 et a commencé toutes sauf une en pole position. Hamilton a terminé avec le deuxième de ses sept titres mondiaux.