Le « nouveau Foden » qui bat déjà avec City

19/10/2021 à 20h50 CEST

Si Pep Guardiola le veut proche de l’équipe première, c’est pour quelque chose. « Nous le renouvelons jusqu’en 2026 car nous croyons beaucoup en lui. Il peut jouer dans de nombreuses positions et il est cliniquement aller au but. Il grandit, s’améliore beaucoup chaque jour à chaque entraînement, et nous sommes ravis & rdquor;, a assuré le Santpedor lorsqu’on l’a interrogé sur Cole Palmer, le ‘nouveau Foden’ qui arrive comme un coup de feu.

Contre Bruges, Guardiola lui a accordé une demi-heure de jeu après avoir joué samedi dernier, lors de la victoire de City contre Burnley. Mais le jeune Anglais n’a pas eu besoin de deux minutes pour montrer qu’il a quelque chose de spécial. Il l’a reçu sur le devant de Sterling, il l’a mis sur ce pied gauche qui vaut déjà de l’or et l’a posé sur le long bâton, là où Mignolet ne s’est pas approché ni étiré. Il a un but, il a une dernière passe et, surtout, il a la tête et la mentalité pour y arriver, s’il ne l’a pas déjà fait.Palmer l’a célébré comme il se doit, sachant surtout qu’il est devenu le troisième plus jeune joueur à marquer en Ligue des champions avec l’équipe « citoyenne » derrière Iheanacho et Foden, l’avant-dernier talent né dans l’académie « citoyenne ». Le dernier est Palmer, qui a encore un long chemin à parcourir.

Guardiola sait que loin de Manchester City il peut faire très froid et il préfère que ce soit lui qui l’allume petit à petit. Des opportunités seront données, en plus de savoir comment est le joueur. Après avoir fait ses débuts contre Burnley, le milieu de terrain anglais est allé jouer avec « son » équipe, où il a réussi un tour du chapeau. Ses pieds sur terre, il sait où il est et il attend avec impatience les opportunités avec les « grands garçons ». Pep le veut en dynamique. Et cela doit toujours être pour quelque chose.

Share