Le PDG de la F1, Stefano Domenicali, travaille à l’élaboration de solutions aux limites

Stefano Domenicali dit que la Formule 1 doit trouver une solution «physique» au problème des limites de piste dans le sport, plutôt que technique.

Le directeur général de la F1 a déclaré que la FIA travaillait à l’élaboration d’un plan visant à clarifier le sujet controversé dans un proche avenir, car chacune des courses a défini le bord de la piste de différentes manières dans différents virages de chaque circuit.

Domenicali vise à trouver un moyen de contourner le problème qui en fasse une application cohérente de la règle tout au long de la saison.

« C’est une question qui va même au-delà de l’aspect sportif, parce que les gens qui regardent les courses doivent comprendre, parce que tous ne sont pas des techniciens », a déclaré Domenicali à Sky Italy.

«Nous avons souligné la nécessité de trouver une solution qui ne soit pas technique, mais physique. Une voiture doit rester sur la bonne voie, car si elle déraille, ou elle perd du temps ou elle doit avoir une pénalité.

« De toute évidence, la FIA est confrontée à ce problème, nous l’avons dit avant même, et je pense que nous aurons bientôt des solutions. »

Découvrez tous les derniers vêtements d’équipe 2021 via la boutique officielle de Formule 1

Alors que Covid-19 continue d’affecter le calendrier des courses, non seulement Domenicali est déterminé à remplir un calendrier complet de 23 courses cette saison – au milieu des doutes entourant les courses en Turquie et au Brésil en particulier – il a confirmé que le nouveau règlement technique débutera en 2022. comme prévu, ayant déjà été retardé.

« Ils le seront en 2022, aussi parce que évidemment les équipes travaillent déjà très fort sur ces programmes, il y a aussi des équipes qui ont décidé d’anticiper les travaux sur 2022 dès maintenant », a-t-il ajouté.

«Les nouveaux règlements ont déjà été retardés, il n’est donc absolument pas à l’ordre du jour de changer cela. On pourrait dire qu’avec un tel championnat, ils ne sont pas nécessaires, mais il est toujours facile de le dire avec le recul. Cependant, non, ils ne changent pas.

Alors que les fans ne sont toujours pas autorisés à revenir à pleine capacité lors des courses, bien que Silverstone espère accueillir 150000 spectateurs au Grand Prix de Grande-Bretagne, Domenicali dit qu’il a hâte d’accueillir les fans à nouveau – mais de le faire en toute sécurité.

La saison elle-même a démarré de manière divertissante et parallèlement au succès de la série Netflix «  Drive to Survive  », il estime que le sport est sur une trajectoire ascendante.

«Le bilan est positif», a-t-il poursuivi. «L’intérêt dans le monde augmente. Il y a des courses intenses sur piste. Il existe de nombreux sujets de discussion intéressants. Et donc je suis heureux de partager avec tous les fans ce moment pour la Formule 1, qui va, je crois, dans la bonne direction, tant d’un point de vue sportif que d’un point de vue technique.

«Ensuite, il est clair que nous espérons pouvoir partager cet enthousiasme avec les fans également en piste. On a donc hâte de retrouver les supporters sur les gradins et aussi ici dans le paddock.

«Il est clair que dans une phase de transition, nous devons protéger le paddock car nous ne pouvons pas nous permettre d’avoir des problèmes. Nous devons donc suivre strictement les protocoles, mais espérons que nous pourrons voir, petit à petit, les fans de retour.

Reportage supplémentaire de Luca Brambilla

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1 et aimez notre page Facebook

Share