in

Le père d’Antonio Giovinazzi révèle l’ancienne approche de Mercedes

Le père d’Antonio Giovinazzi, Vito, a déclaré qu’ils avaient déjà refusé une offre de Toto Wolff pour devenir le troisième pilote de Mercedes.

Giovinazzi a gravi les échelons juniors pour décrocher sa première chance en Formule 1 en 2017, après avoir obtenu le soutien de Ferrari à la fin de l’année précédente après avoir rencontré le patron de l’équipe, Sergio Marchionne.

Ses débuts ont eu lieu avec Sauber au Grand Prix d’Australie, remplaçant Pascal Wehrlein, blessé.

“Il a rejoint Ferrari fin 2016 après avoir traité avec Sergio Marchionne”, a déclaré Vito à La Gazzetta dello Sport en décrivant comment Antonio s’était introduit sur la grille de Formule 1.

« Au départ du Championnat du monde à Melbourne en 2017, puis, Maurizio Arrivabene [former Ferrari team principal] lui a annoncé qu’il prendrait la piste avec Sauber en remplacement de Pascal Wehrlein, qui avait des problèmes de dos.

« Cela s’est également produit lors de la course de Shanghai en Chine, mais cela ne s’est pas bien passé.

Le Grand Prix d’Australie l’a certainement fait, avec Giovinazzi enregistrant une P12 à ses débuts.

Cette performance a même attiré l’attention de Wolff, qui l’a félicité pour le résultat, même si ce n’était pas la première fois que l’Autrichien reconnaissait le talent de Giovinazzi.

Auparavant, Wolff avait offert à Giovinazzi un troisième rôle de pilote avec son équipe Mercedes, ainsi qu’un pilote DTM, mais Antonio a un « cœur rouge » et a donc choisi Ferrari.

“En Australie, mon fils a terminé 12e et c’était un excellent résultat, à tel point que même Toto Wolff nous a félicités”, a révélé Vito.

« Avant de signer avec Ferrari, Toto lui-même nous a appelés pour nous proposer un contrat avec son équipe Mercedes : Antonio devait être le troisième pilote en Formule 1 et un pilote officiel en DTM. Mais il a le cœur rouge et a fait le choix qu’il pensait être le bon.

Découvrez tous les derniers vêtements d’équipe 2021 via la boutique officielle de la Formule 1

Giovinazzi est un pilote qui est sans doute passé inaperçu en Formule 1 depuis qu’il a décroché un volant à temps plein avec Alfa Romeo en 2019, mais son patron Frédéric Vasseur ne néglige certainement pas l’Italien.

En fait, Vasseur a récemment déclaré qu’il considérait Giovinazzi comme le pilote qui pourrait remplacer Kimi Raikkonen en tant que chef d’équipe, maintenant qu’il n’utilise plus le vétéran Finlandais comme référence pour son propre pilotage.

Et Vito est tout à fait d’accord pour dire que son fils est devenu un “conducteur prêt” dont la comparaison n’est que lui-même.

“Je suis d’accord avec lui. La comparaison maintenant pour Antonio est avec lui-même, étant un pilote prêt », a-t-il déclaré lorsqu’on l’a interrogé sur les commentaires de Vasseur.

« En fait, je vais en dire plus : pour moi, il est encore à 80 % de son potentiel. Il peut encore beaucoup grandir et en attendant il veut dépasser Kimi au classement Pilotes cette année.

« S’il continue à conduire comme ça et si la chance et la stratégie sont de son côté, je pense qu’il peut le faire. Les qualifications à Imola, les mauvais arrêts aux stands à Bahreïn et à Barcelone, le trafic à Monte-Carlo : il aurait déjà pu avoir 10 points au Championnat.

Giovinazzi fait face à une pression constante comme la plupart des autres pilotes au milieu de terrain pour conserver leurs sièges, bien que le lien d’Alfa Romeo avec la Ferrari Driver Academy signifie que la concurrence pour son siège est encore intensifiée.

Mais son père a assuré que rester en Formule 1 à long terme était l’objectif, dans l’espoir de conduire un jour une voiture qui puisse prétendre au titre.

Espérons que cette équipe soit Ferrari, mais la porte n’est fermée à personne.

“Rester en F1 pendant de nombreuses années”, a déclaré Vito à propos des ambitions de son fils.

« Il est très heureux chez Alfa Romeo maintenant, mais dans son cœur, il rêve de conduire une voiture qui peut se battre pour le championnat. Antonio me dit toujours qu’il aimerait le faire avec Ferrari, mais la porte ne doit être fermée à personne.

Suivez-nous sur Twitter @Planète_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram !

Caroline Møller Hansen de l’Inter Milan signera pour le Real Madrid Femenino