Le président de Masters parle de boycott en raison de la loi de vote en Géorgie ⋆ .

Avant le Masters Tournament ce week-end, certains groupes de défense des droits civiques appelaient à ce que le plus grand événement du golf soit déplacé de son domicile à Augusta en Géorgie en raison d’une nouvelle loi sur le vote en Géorgie qui, selon beaucoup, limite le droit de vote de tous.

Alors que The Masters sera (évidemment) toujours joué à Augusta National cette année, de nombreuses personnes appellent au boycott des fans. Au milieu de toute la controverse, le président de Masters, Fred Ridley, a fait une vague déclaration sur les droits de vote.

«Nous nous rendons compte que les points de vue et les opinions sur cette loi diffèrent, et il y a eu des appels au boycott et à d’autres mesures punitives. Malheureusement, ces actions imposent souvent les plus gros fardeaux aux plus vulnérables de notre société », a déclaré Ridley, via Golf Digest. «Et dans ce cas, cela inclut nos amis et voisins ici à Augusta qui sont au cœur même de la différence positive que nous essayons de faire.»

Ridley poursuit en disant qu’il pense que tout le monde devrait avoir le droit de vote.

Tendance de Side Action

Ainsi, The Masters a pris sa position. Ils vont rester aussi loin de ce différend politique que possible.

Je ne peux pas imaginer que The Masters se joue ailleurs que dans la belle Augusta National, même si de nouvelles lois sur l’identification des électeurs ont été mises en place par des politiciens de droite en Géorgie.

Bienvenue dans le jeu en dehors du jeu! Suivez-nous sur notre compte Twitter Sideaction, Instagram et Facebook pour les dernières nouvelles sur les sports et la culture pop sur le Web!