Le prince William «met fin» à l’amitié avec Tom Bradby à cause de rapports pro-Harry et Meghan – réclamation | Royal | Nouvelles

Le prince William “ne fait plus confiance” à M. Bradby, selon le chroniqueur Dan Wootton. La relation entre le duc de Cambridge et M. Bradby, selon une source rapportée par M. Wootton, a été fortement entravée par la manière dont le diffuseur ITV a “agi au cours des derniers mois”.

L’initié royale a déclaré au Daily Mail: “L’amitié entre William et Tom est bien terminée.

«Le duc se sent déçu par Bradby et la façon dont il a agi ces derniers mois.

«William est une âme sensible et croit que c’est en temps de crise que vous découvrez qui sont vos vrais amis.

“Il serait juste de dire que Bradby n’en fait pas partie.”

La source a ajouté: “Le duc restera, bien sûr, cordial et professionnel dans ses relations avec des personnalités médiatiques de haut niveau, mais cette relation spéciale qu’il avait autrefois avec Bradby n’est plus.

“William ne le voit plus comme un ami.”

La source a également affirmé que certains membres du personnel du palais pensaient que les reportages de M. Bradby étaient favorables au duc et à la duchesse de Sussex.

Ils ont déclaré: «Certains membres du personnel des Palaces sont encore plus en colère contre Bradby et le ton de ses reportages à ITV News, qu’ils considèrent comme pro-Harry et Meghan.

LIRE LA SUITE: Queen reste silencieuse sur les affirmations de Piers Morgan sur la famille royale

«Il est bien connu que Bradby communique personnellement avec Harry sur une base régulière et c’est assez évident pour les assistants royaux qui savent comment les choses fonctionnent.

“Mais cela a été très difficile à accepter étant donné la longue histoire entre Bradby et William.”

M. Bradby a interviewé dans le passé le duc et la duchesse de Cambridge ainsi que le duc et la duchesse de Sussex et est connu pour avoir été proche du prince Harry et de William.

En 2004, le journaliste a suivi le prince Harry au Lesotho, le royaume africain qu’il a visité pour la première fois pendant son année sabbatique, pour filmer un documentaire.

NE MANQUEZ PAS

Kate et le prince William l’ont choisi comme intervieweur pour leur premier entretien depuis l’annonce de leurs fiançailles en novembre 2010.

Un porte-parole de William à l’époque a déclaré: “Le couple a demandé à enregistrer cette interview spécifiquement avec M. Bradby, qu’ils connaissent tous les deux depuis un certain temps.”

Le présentateur d’ITV News At Ten a également mené l’interview de fiançailles du duc et de la duchesse de Sussex en novembre 2017.

Plus récemment, il a tourné un documentaire avec Meghan et le prince Harry lors de leur tournée en Afrique – leur dernier en tant que membres de la famille royale travaillant à plein temps.

Apparaissant dans le documentaire Harry & Meghan: Un voyage africain, le prince Harry a admis qu’il y avait une rupture entre lui et son frère, avouant qu’ils étaient «sur des chemins différents».

Interrogée par M. Bradby le dernier jour de la tournée, Meghan l’a remercié de lui avoir demandé si elle allait “bien”.

Elle a ajouté: “Peu de gens ont demandé si je vais bien.

“C’est une chose très réelle de traverser les coulisses … ça a vraiment été une lutte.”

À la suite de l’annonce du Megxit de Meghan et Harry en janvier 2020, M. Bradby a nié que le palais de Buckingham avait été aveuglé par les Sussex.

Il a dit: «Ce n’est certainement pas vrai de dire que le palais a été aveuglé par cela.

“Le couple était d’avis qu’ils étaient revenus et voulaient parler à la famille de leurs projets.”

Cela a également été confirmé par Meghan et Harry lors de leur entretien avec Oprah Winfrey.

Ensuite, le duc a déclaré qu’il ne ferait jamais aveugle sa grand-mère et avait discuté de ses projets pour l’avenir au téléphone avec le souverain et le prince Charles alors qu’il était encore en pause au Canada.

Express.co.uk a contacté Kensington Palace, ITV et des représentants de M. Bradby.

Une porte-parole d’ITV News a déclaré au Mail: “Malheureusement, pour le moment, nous ne serons pas en mesure de commenter.”