Le problème est la médiocrité d’Aston Martin, pas Vettel

vettel

Sebastian Vettel n’est pas à blâmer pour sa mauvaise forme avec Aston Martin, dit Marc Surer qui blâme l’histoire de la médiocrité des équipes.

L’ancien pilote de Formule 1 devenu expert estime que la «Mercedes rose» de 2020 offrait à Vettel de faux espoirs pour ses perspectives 2021 et n’a pas pris en compte qu’avant 2020, l’équipe n’avait conçu que des «voitures médiocres».

S’adressant à Sport1, Surer a déclaré: «Il a certainement tout fait correctement. Le problème est l’histoire de l’équipe. Ils n’ont jamais construit que des voitures médiocres. Et l’année dernière, ils ont soudainement eu une voiture au top. Il pensait que ça allait sauter. Mais ils avaient une copie 100 pour cent de la voiture Mercedes.

Les modifications réglementaires pour 2021, bien que minimes, ont obligé les équipes à adapter leurs voitures cette saison.

Pour Aston Martin, l’équipe a dû développer quelque chose par elle-même et «a empiré la voiture», a ajouté Surer. «Il pensait probablement ‘Je peux aller plus loin parce que Mercedes est en quelque sorte impliquée.’»

Vettel n’est pas le seul pilote à avoir changé d’équipes au cours de l’hiver à avoir du mal à ce stade. Sergio Perez n’a pas encore cliqué sur Red Bull et Carlos Sainz a encore un peu de travail à faire avant d’être à 100% à l’aise dans sa Ferrari.

Surer a fait remarquer que chacun de ces pilotes doit «se trouver» avant de pouvoir coopérer avec les ingénieurs de son équipe. «Cette interaction prend plus de temps que je ne le pensais».

En ce qui concerne Monaco, Surer est optimiste quant aux chances de Vettel: «Monaco est une course en soi. La voiture doit s’adapter. Vettel a déclaré qu’il se sentait un peu plus à l’aise dans la voiture. Cela pourrait être un bon signe pour Monaco.

«Vous sortirez des profondeurs. L’avenir s’annonce radieux. Vous avez embauché de nouvelles personnes. Le niveau augmentera dans cette équipe. »