Le produit phare de Google peut-il m’arracher à Samsung ?

Ce n’est un secret pour personne que j’aime les téléphones Samsung et j’ai écrit plusieurs fois sur ma transition de Pixel à Galaxy. Cela se résume toujours à la qualité du matériel et des logiciels. Les téléphones Samsung ont de meilleures spécifications, une qualité de construction et, à mon avis, un meilleur logiciel. C’est pourquoi je n’ai jamais été tenté de revenir aux téléphones de Google depuis que j’ai fait le changement au début de 2019. Cela commence cependant à changer, car le Pixel 6 Pro a l’air incroyable. Mais est-ce trop beau pour être vrai ?

Il y a beaucoup de choses sur le Pixel 6 Pro que nous ne savons pas encore, même si Google a récemment semi-annoncé l’appareil et confirmé certains détails à ce sujet, qui semblent tous prometteurs. Nous avons enfin une configuration triple caméra avec un zoom périscope 4x, un écran 120 Hz avec une perforation centrée, un lecteur d’empreintes digitales sous l’écran auquel il appartient (à mon avis) et le propre Tensor SoC de Google. Plutôt que la bizarrerie de milieu de gamme qu’était le Pixel 5, le 6 Pro semble être un véritable produit phare.

Ensuite, il y a Android 12, un énorme rafraîchissement visuel par rapport à ce qui précède. Je suis peut-être passé aux téléphones Galaxy comme conducteur quotidien, mais j’ai toujours gardé un Pixel plus ancien pour pouvoir jouer avec la version bêta chaque année. Android 12 est magnifique, et j’irais jusqu’à dire que Material You est l’un des plus grands triomphes Android de Google. La correspondance des couleurs, les animations et la fluidité globale sont addictives. Il manque encore de nombreuses fonctionnalités et options que j’aime dans One UI, mais je serais peut-être prêt à renoncer à ces choses en échange de Material You.

Cela signifie-t-il que je vais lancer mon S21 Ultra dans la poubelle et acheter un Pixel 6 Pro en octobre ? Non, je ne le ferai certainement pas, et avec raison. Stock Android s’améliore chaque année, mais One UI aussi. Il y a quelques mois, il y avait une rumeur mineure selon laquelle One UI 4 serait développé sous le nom de code « Palette ». Il est impossible de savoir si c’est vrai, mais si c’est le cas, cela suggère que Samsung adoptera peut-être Material You. Cela ne me surprendrait pas car la société a également rapidement intégré le Material Design original à l’époque. Et si cela se produit, il n’y aurait aucune raison pour moi de laisser One UI derrière moi.

Samsung et Google travaillent plus étroitement que jamais, s’associant pour révolutionner WearOS et développer la puce Tensor de Google. Nous en avons déjà vu des preuves dans les téléphones Samsung au fil des ans, le S20 étant livré avec Google Duo comme application d’appel vidéo par défaut et le S21 passant à Google Messages et ajoutant le flux Google à l’écran d’accueil. Avec tout cela à l’esprit, la probabilité que Samsung utilise Material You semble forte.

Ma plus grande préoccupation, cependant, reste le matériel. Google a l’habitude de promettre le monde et de ne pas livrer. Le Pixel d’origine était ennuyeux, le Pixel 2 avait des problèmes d’affichage, le 3 avait une encoche dans laquelle Godzilla pouvait se baigner, le 4 avait une reconnaissance faciale à moitié cuite et une batterie médiocre, et le 5 était un téléphone économique dans une robe semi-déguisée. Google déçoit systématiquement dans le département matériel, peu importe à quel point les fuites semblent prometteuses. Je n’essaie pas d’être déprimant ici, mais les preuves sont là. Si l’on considère également les nombreuses pannes matérielles que ces téléphones ont connues – j’ai eu au moins quatre remplacements de garantie chacun pour les trois premiers pixels – alors j’ai raison de m’inquiéter.

Malgré ces inquiétudes, je reste largement optimiste. J’ai peut-être été un peu dur avec le Pixel 5 dans le paragraphe précédent, mais c’est de loin le téléphone le plus fiable que Google ait jamais fabriqué, même s’il était un peu décevant. Les caméras du Pixel 6 Pro semblent également très prometteuses : le périscope 4x peut sembler petit par rapport au 10x sur mon S21 Ultra, mais il y a une autre différence clé : le 6 Pro devrait avoir un capteur téléobjectif 40MP, tandis que l’Ultra fait faire avec 10MP. Il devrait être possible de zoomer numériquement jusqu’à 10X et au-delà sur ce capteur 40MP 4x tout en obtenant des images exceptionnelles, en particulier avec le zoom super résolution de Google. Le seul domaine qui pourrait ne pas fonctionner aussi bien est la vidéo, mais il faudrait voir.

Si l’entreprise peut apporter cette optimisation au Pixel 6 Pro avec un matériel de premier ordre et la version la plus aboutie d’Android à ce jour, ce pourrait être le téléphone qui change les choses. Personnellement, il est peu probable que j’achète un Pixel 6 Pro cette année, peu importe sa qualité, mais je suis toujours désespéré que Google réussisse. Si c’est le cas, cela poussera tout le monde, Samsung inclus, à travailler plus dur qu’avant. Et puis qui sait ? Peut-être que je serai prêt à rejoindre la Team Pixel à cette époque l’année prochaine.

Share