Le Qatar est heureux que les pilotes de F1 s’expriment sur les questions sociales

Les pilotes de F1 manifestent

Les pilotes de Formule 1 seront libres de « s’exprimer » sur des questions controversées telles que les droits de l’homme lorsque le Qatar accueillera son premier Grand Prix le mois prochain, a déclaré son directeur du sport automobile.

Le pays arabe du Golfe a été la cible de protestations de plusieurs équipes nationales de football pour son traitement des travailleurs étrangers, dans le cadre d’une vague d’activisme social des athlètes.

Mais le Qatar, qui accueillera la Coupe du monde exactement un an après sa course inaugurale du Grand Prix le 21 novembre, n’empêchera pas les pilotes de F1 de s’exprimer, a déclaré son directeur du sport automobile.

« Nous sommes heureux d’aider les conducteurs à s’exprimer sur leurs plateformes », a déclaré à l’. Abdulrahman Al Mannai, président de la Qatar Motor and Motorcycle Federation.

« Nous ne voyons pas cela comme un problème au Qatar car ils sont libres de dire ce qu’ils veulent. »

Le champion du monde en titre de F1 Lewis Hamilton est une voix de premier plan dans le mouvement Black Lives Matter et le quadruple vainqueur du titre Sebastian Vettel est un autre moteur pour défendre les problèmes sociaux. D’autres pilotes de F1 ont également soutenu la cause.

Cette année, les équipes nationales de football de Norvège, d’Allemagne, de Belgique et des Pays-Bas ont toutes organisé des manifestations pour les droits du Qatar avant les éliminatoires de la Coupe du monde 2022.

L’État du Golfe a souvent été critiqué pour les conditions de vie de centaines de milliers de travailleurs qui ont travaillé sur des chantiers de construction, notamment les stades de la Coupe du monde.

Il a répondu en supprimant les règles qui interdisaient aux travailleurs de changer d’employeur, en supprimant les exigences en matière de permis de sortie et en introduisant un salaire minimum de 1,30 $ de l’heure.

« Le Qatar a été ouvert… à la critique. Le Qatar a travaillé ces dernières années pour améliorer les choses en ce qui concerne les questions de travail », a déclaré Mannai.

« Nous avons bien avancé. Bien sûr, ce n’est pas encore un système parfait, mais notre ouverture et notre partenariat avec de nombreuses agences internationales nous ont aidés à apporter des améliorations.

L’hôte de longue date du MotoGP est intervenu le mois dernier en remplacement tardif du Grand Prix d’Australie annulé. Le Qatar a également signé un accord de 10 ans pour détenir la Formule 1 à partir de 2023.

La course sur le circuit international de Losail est la première des trois courses du Moyen-Orient à clôturer la saison, précédant le premier Grand Prix d’Arabie saoudite et la finale de l’année à Abu Dhabi.

Mannai a déclaré que la piste de Losail, le site MotoGP du Qatar, n’avait besoin que de « changements cosmétiques » pour accueillir la Formule 1, ajoutant qu’il espérait des foules de capacité: « Bien sûr, nous nous attendons à ce qu’il soit plein, car depuis que nous avons annoncé la Formule 1 la demande a été hors des charts.

« Les procédures actuelles au Qatar nous permettent d’avoir 100 % de capacité tant que les individus sont vaccinés ou qu’ils ont la preuve qu’ils ont les anticorps Covid-19 », a-t-il ajouté.

Mais comme pour les autres courses dans la région largement sans alcool, il n’y aura pas de champagne sur le podium pour les pilotes de F1, Mannai a déclaré : « Nous avons nos propres valeurs et notre propre culture, et nous respectons la culture des autres.

« Nous n’utiliserons pas de champagne ou d’alcool pendant le podium mais utiliserons une alternative pour célébrer le podium pour les pilotes », a-t-il expliqué, ajoutant qu’une foule nombreuse pour le week-end de course.

Par une « heureuse coïncidence », la course tombe le 21 novembre, exactement un an avant que le pays ne tienne le match d’ouverture de la Coupe du monde 2022.

Mannai a expliqué : « Nous essayons de maximiser l’occasion, nous essayons d’ajouter plus à l’événement F1. Je pense que nous verrons de belles surprises pendant le week-end de la F1.

Share