Le rapport court de CEI Stock ne doit pas être votre signal de sortie

Les actions bon marché peuvent être volatiles. C’est une réalité dont les investisseurs doivent être conscients, y compris les actionnaires d’une société de solutions énergétiques et énergétiques diversifiées. Énergie de carrossage (NYSEAMÉRICAIN :CEI). L’action CEI évolue sans aucun doute rapidement dans les deux sens.

Stock CEI : Image d'un puits de pétrole avec un ciel rouge orangé au crépuscule

Source : Shutterstock

Avant de vous laisser abattre par les marchés ou de prendre une décision hâtive, il est essentiel de ralentir et d’apprendre les faits. Considérez les motivations que pourraient avoir les critiques acerbes de Camber Energy.

Dans le même temps, ne rejetez pas purement et simplement les critiques. Il peut y avoir des problèmes dont il faut être conscient, et personne ne dit que détenir des actions CEI sera toujours une course en douceur.

Enfin, n’oubliez jamais la vieille maxime selon laquelle il y a deux côtés à chaque histoire. Votre travail, en tant qu’investisseur averti, est d’être comme un juge : peser les preuves et ensuite décider quels faits sont vrais et pertinents.

Aperçu de l’action CEI

La première chose à observer sur l’action CEI est que son prix bas le rend attractif pour Reddit les commerçants. Nous pourrions l’appeler officieusement un penny stock parce que les échanges sont inférieurs à 5 $.

Vous n’avez pas à être découragé par cela. Il existe de nombreuses entreprises parfaitement bonnes avec des actions à bas prix. En outre, obtenir une courte pression des utilisateurs de Reddit n’est pas quelque chose qui se reflète mal sur l’entreprise elle-même.

Croyez-le ou non, à la mi-août, le cours de l’action CEI n’était que de 34 cents. Mais ensuite, l’action a commencé à monter en flèche en septembre, atteignant 4,85 $ le 29 septembre.

La foule de Reddit short-squeeze a-t-elle été impliquée dans cet incroyable rallye? C’est certainement une possibilité, même si ce serait difficile à prouver.

Octobre a été plus difficile pour les actionnaires, car les actions de CEI ont chuté à 1,46 $ le 12 octobre. Cela signifie que vous pourriez avoir une chance de récupérer certaines actions à moins de la moitié du prix de pointe.

Voici venir les critiques

Avec n’importe quelle entreprise en démarrage, il y aura toujours des opposants. Cela est vrai même pour une entreprise très prometteuse.

Prenons l’exemple de Camber Energy. La société a récemment annoncé l’acquisition d’une participation de 60,5 % dans Simson-Maxwell via sa filiale majoritaire.

Simson-Maxwell fabrique et fournit des moteurs industriels, des produits de production d’électricité et des solutions énergétiques personnalisées. Elle gère plus de 4 000 contrats de maintenance existants.

Prendre une participation majoritaire dans Simson-Maxwell devrait rendre Camber Energy attrayant pour les investisseurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). En fait, une filiale à participation majoritaire de Camber Energy a récemment conclu un accord exclusif de licence de propriété intellectuelle avec Énergie propre ESG.

Cet accord implique les « droits de brevet et le savoir-faire de cette dernière en matière de production d’électricité stationnaire, y compris les méthodes d’utilisation de la chaleur et de capture du dioxyde de carbone » via le système d’énergie propre ESG.

Tout cela devrait sembler attrayant, mais un rapport cinglant suggère Capitale de Kerrisdale n’est pas trop impressionné par Camber Energy.

Camber Energy reste en dehors de la mêlée

Dans le rapport, Kerrisdale Capital affirme que « la récente licence d’énergie propre est presque sans valeur ». Vraisemblablement, Kerrisdale fait référence à l’accord avec ESG Clean Energy.

Apparemment, Kerrisdale est également gêné par le fait que « le cours de l’action de Camber a augmenté de 6 fois au cours du mois dernier ; la semaine dernière, étonnamment, une moyenne de 1,9 milliard de dollars d’actions de Camber a changé de mains chaque jour.

Ce n’est pas un crime que les actions d’une entreprise deviennent populaires auprès des commerçants. Pourtant, Kerrisdale demande : « Y a-t-il une logique à cette frénésie bizarre ? L’entreprise qualifie les investisseurs de « pompiers » qui « se sont emparés de l’idée que l’entreprise est désormais un jeu sur la capture du carbone et l’énergie propre ».

Eh bien, cette « notion » n’est pas fausse si Camber Energy investit dans des activités ESG.

Dans tous les cas, Kerrisdale Capital reconnaît dans le rapport qu’elle détient une position courte sur Camber Energy. De plus, l’entreprise prend la route et reste efficacement en dehors de la mêlée :

« Nous ne sommes pas impliqués et ne commentons pas la négociation quotidienne des actions ordinaires de la société. Je peux cependant dire que nos relations d’affaires sont légitimes et que nous sommes fermement déterminés à améliorer la capitalisation de l’organisation et à mettre en œuvre notre stratégie de croissance.

Les plats à emporter sur CEI Stock

C’est probablement une bonne chose que Camber Energy se défende sans escalader le débat. C’est une réponse mûre et louable.

Donc, il est normal de prendre le rapport de Kerrisdale Capital avec un grain de sel.

L’action CEI est maintenant en baisse par rapport à son cours record. Donc, si vous croyez toujours en l’engagement de Camber Energy envers les entreprises commerciales ESG, n’hésitez pas à rester dans le commerce.

Sur les Penny Stocks et les Low-Volume Stocks : à de rares exceptions près, InvestorPlace ne publie pas de commentaires sur les sociétés dont la capitalisation boursière est inférieure à 100 millions de dollars ou qui négocient moins de 100 000 actions chaque jour. C’est parce que ces « penny stocks » sont souvent le terrain de jeu des escrocs et des manipulateurs de marché. Si jamais nous publions un commentaire sur une action à faible volume qui peut être affectée par notre commentaire, nous exigeons que les rédacteurs d’InvestorPlace.com divulguent ce fait et avertissent les lecteurs des risques.

Lire la suite : Penny Stocks — Comment en tirer profit sans se faire arnaquer

À la date de publication, ni Louis Navellier ni le membre du personnel de recherche d’InvestorPlace principalement responsable de cet article ne détenaient (directement ou indirectement) de positions dans les titres mentionnés dans cet article. Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur, sous réserve des directives de publication d’InvestorPlace.com.

Louis Navellier, qui a été qualifié de « l’un des gestionnaires de fonds les plus importants de notre temps », a brisé le silence dans cette vidéo choquante « dire tout »… exposant l’un des événements les plus choquants de l’histoire de notre pays… et celui qui bouge chaque Américain doit faire aujourd’hui.

Share