Le réveil de la boxe madrilène

La Communauté de Madrid est un lieu important pour la boxe nationale. Ces dernières années, il était étrange le week-end qu’il n’accueille pas de soirée (amateur ou professionnel) sur le territoire. La pandémie a tout paralysé et le réveil a été très lent. L’amélioration de la situation sanitaire a permis d’augmenter la capacité tolérée. Le public est vital pour un sport qui vit, presque entièrement, de la vente de billets. Forts de cet élan, les promoteurs ont à nouveau montré leur courage et ont recommencé à jouer un rôle proactif.

Depuis la fin de l’été, il y a eu des événements très importants, tels que le retour de Maravilla Martínez à la Communauté ou la première d’Emporio Boxing. C’est important, mais la fondation est aussi vitale. De nombreux jeunes prometteurs ont vu leur progression écourtée. L’un d’eux est Brandon Moreno (5-0, 3 KO), qui revient le 30 octobre au Metropolitan Gymnasium de Madrid.

« Cela a été très long, mais je peux enfin boxer à nouveau. Je n’avais jamais été aussi longtemps sans compétitionr », reconnaît AS. Moreno n’a pas combattu depuis décembre 2019. Presque deux ans, c’est trop long… même s’il essaie de regarder du côté positif : « Tout ce temps j’en ai profité pour travailler sur des choses dans le gymnase. dont j’avais besoin. Ce n’est pas du temps perdu. J’ai 28 ans. Je suis jeune, mais pas si jeune. Malgré ça, c’est vrai que ça ne me presse pas et ne me fait pas revenir dans la dernière partie de ma carrière« . Le plus jeune des Moreno (il est le frère d’Ángel, ancien challenger de la Coupe du monde WBC et poids mouche européen) prévoit d’essayer de donner le poids minimum (47,63 kg) dans les combats officiels. »Si je voyais que je n’en suis pas capable, on irait au mini fly, mais pas plus haut, car ça donnerait du poids« , il admet.

Dans ces catégories très basses, l’option de se battre pour de gros titres peut arriver plus tôt que d’habitude. Il était déjà en mesure de penser à de grands combats. Espérons que les choses ne changent pas. « L’idée est de se battre le 30 octobre puis en janvier. Avant, nous commencions déjà à voir des voies possibles vers des titres. J’espère que nous reviendrons bientôt sur ce point« , conclut-il. Dans cet événement au Madrid Metropolitan Gymnasium, Maravillabox inclura également une autre de ses grandes promesses, le Philippin Bernard Torres (14-0, 6 KO).

Share