Le Riojan ‘Mateo’ Fernández se bat comme un champion en France après un voyage cahoteux

Le boxeur professionnel Ricardo Fernandez ‘Mateo’ était préparé pour une sérieuse nuit de travail le vendredi 23 octobre à Carcassonne (France). Il avait accepté de faire face à 8 rounds à champion de France poids léger en titre, invaincu en 15 combats, Jaouad Belmehdi. C’était un jeune boxeur de 23 ans, technique et avec un palmarès de 6 KO à son actif. En effet, il a remporté le championnat de France en février dernier en éliminant Sabri sediri en un seul tour. En juin, il l’a défendu par décision unanime contre Sylvain Chapelle. Maintenant, il voulait ‘Mateo’ pour le match longue distance qui a eu lieu dans le Palacio des Sports de Carcassonne.

Cependant, le plus dur n’était pas le combat. Le véhicule dans lequel l’équipe « Mateo » voyageait a subi un accident juste après avoir franchi la frontière avec la France en Biarritz alors qu’ils se dirigeaient vers la pesée. Heureusement, il n’y a eu aucune blessure corporelle en dehors de la peur. mais le véhicule était inutilisable. Attachés à leur sport et à l’événement, et aux garanties apparentes de paiement des surcoûts par le promoteur français, José Ignacio Barruetabeña, Félix García et ‘Mateo’ Ils ont continué le voyage en utilisant des taxis, des trains et des hôtels. Après 31 heures de voyage à partir de votre départ en Logroño, arrivé à Carcassonne, reposé et épanoui sur le ring.

C’est incroyable comment « Mateo » a réagi. Il est passé de moins en plus, augmentant le rythme. Belmehdi est très dangereux et a gagné le combat, mais ça n’a pas été facile

« C’est incroyable de voir comment ‘Mateo’ a réagi devant un vrai prospect. Il est passé du moins au plus, augmentant le rythme et travaillant sur ce qui était préparé. Belmehdi est très dangereux et a gagné le combat, mais ce n’était pas facile. La démonstration physique et la concentration de ‘Mateo’ après cette odyssée et avec les difficultés que nous avons rencontrées sont à lui retirer son chapeau. ce garçon est admirable », explique l’entraîneur riojanais José Ignacio Barruetabeña.

Malgré l’insistance et les promesses, le promoteur français n’a pas fait face, pour le moment, à un seul euro des surcoûts que l’accident a entraînés pour l’équipe ‘Mateo’, alors que l’alternative était de perdre le combat de fond de votre événement.

« Voyons comment ils réagissent tout au long de la semaine. S’ils ne s’y conforment pas, nous recourrons aux mesures légales que nous jugeons nécessaires pour défendre les intérêts du boxeur et de ses entraîneurs. C’est inacceptable et très mauvais pour la boxe », assure un José Luis Celaya qui en profite « pour féliciter ‘Mateo’ d’avoir prouvé une fois de plus qu’il est un grand boxeur.’

‘Mateo’, à 28 ans, a désormais un bilan de 9 victoires et 7 défaites, sans KO pour ou contre. Ses rivaux, en plus de belmehdi lui-même, comprennent l’invaincu Luke Willis, Juan Félix Gómez ou Moussa Gholam, en plus de Victor Bonet. Il compte parmi ses victoires des matchs contre des combattants de la qualité de PEdro Gomes ou Kevin Baldospino.

Le boxeur naturel de Santa Cruz de la Sierra, Bolivie, et basé à Logroño, il pense maintenant se reposer quelques jours et reprendre l’entraînement dès que possible.

Lire aussi Rédaction

Lire aussi ALEIX CAMPRUBÍ PONT

Le boxeur professionnel a mis fin à la vie de l'ours avec des coups de feu et un couteau

Lire aussi Rédaction

La réaction virale de La Montaña lorsqu'un champion de boxe le frappe

Share