Le Teatro Real récupère l’opéra ‘Don Fernando, el emplazado’, 150 ans après sa création

MADRID, le 13 mai. (EUROPA PRESS) –

Le Théâtre Royal offrira les jours 15 et 17 mai, à 19h30, deux représentations en version concert de l’opéra ‘Don Fernando, l’Employeur’, dont les performances sur sa scène, en 1874, ont été réalisées par certains des chanteurs européens les plus importants de l’époque, comme le célèbre ténor Tamberlick.

Comme tant d’autres compositeurs espagnols, la carrière de Valentin de Zubiaurre (1837-1914) – le créateur de cette pièce– s’est surtout démarquée dans le domaine de la musique religieuse, depuis ses responsabilités de Maestro de Capilla a privilégié ce type de répertoire, tronquant un début prometteur en tant que créateur d’opéra.

En fait, «Don Fernando, el Emplazado» est le deuxième de ses trois opéras. Le premier, “ Luis Camoens ” (1864) n’est pas monté sur scène et le suivant, “ Ledia ”, de 1873, a été créé au Théâtre royal quelques années plus tard, alors que la carrière de Zubiaurre prenait déjà une nouvelle direction, associée à la Royal Chapelle, où il succèdera à Miguel Hilarión Eslava.

L’oeuvre de Zubiaurre reflète l’influence des courants musicaux européens dans le dernier tiers du 19e siècle et l’idiosyncrasie de la vie musicale à Madrid en des temps troublés et les révolutionnaires, dans lesquels la zarzuela jouissait d’une grande popularité et l’opéra italien était le divertissement le plus ostentatoire des élites.

L’intrigue bizarre de ‘Don Fernando, l’Employeur’ il entrelace une histoire d’amour tragique avec le combat courageux contre un tyran, qui comprend une scène de prison, une tempête, des processions de moines, des prières religieuses, un rêve prémonitoire, des exécutions et des éléments surnaturels dans le résultat.