Le Tour de France féminin est là pour rester cette année

14/10/2021 à 13:07 CEST

.

La première édition de Tour de France féminin, dont le parcours a été présenté ce jeudi, débutera le jour de l’arrivée à Paris du masculin et a été conçu par les organisateurs avec l’intention de durer dans le temps. Les coureurs termineront en huit étapes un peu plus de 1 000 kilomètres entre tour Eiffel, qui marquera la sortie de l’édition, et La Planche des Belles Filles, le sommet déjà mythique de la Vosges qui marquera le gagnant final.

Sur le chemin, il y a quatre étapes plates, dont une traversée originale sur des routes non goudronnées entre les vignobles de la Champagne, deux robustes et deux montagne, avec une finition élevée. Dans cinq des huit étapes, le peloton effectuera un circuit dans la dernière étape, pour attirer davantage l’attention du public. La course débutera peu avant l’arrivée du Tour masculin sur les Champs-Elysées et partagera avec eux la ligne d’arrivée, quoique plus tôt.

« L’idée est de profiter de l’attraction médiatique de la Tour masculin attirer l’attention des médias sur les femmes », a déclaré le directeur du cyclisme de l’organisation, Christian Prudhomme. La course sera dirigée par le ancien champion de France Marion Rousse, un visage populaire pour avoir été commentateur du Men’s Tour à la télévision française pendant des années.

« L’idée est de trouver l’équilibre économique pour qu’un jour on puisse fêter le centenaire de cette épreuve », dit-il. Prudhomme, satisfait du nombre de sponsors que la première édition a attirés et s’attendant à l’attention médiatique que l’événement attirera.

Montée au Grand Ballon d’Alsace sur l’étape 6

Dans une essai de huit jours, un peu plus court que le Torsion féminine, le Tour a dû miser sur un seul massif et, du fait de sa proximité avec Paris, ils ont choisi celui des Vosges, qui vivra l’apothéose finale. En route vers l’Est, ils débuteront par un tour plat et nerveux à travers les rues de Paris, entre les tour Eiffel et les Champs Elysées, ils continueront avec 135 kilomètres plats entre Meaux et Provins.

Les premières difficultés montagneuses arriveront dans la troisième étape, le premier profil accidenté au milieu de la Champagne, entre Reims et Épernay, avant de faire face entre Troyes et Bar-sur-Aube les sections non pavées. Il y en aura quatre qui totalisent près de 13 kilomètres dans les 60 dernières de l’étape 126. La cinquième étape est plate mais longue, 175 kilomètres, 15 de plus qu’autorisé pour une course féminine, pour laquelle ils ont dû demander un permis spécial à la Union Cycliste Internationale (UCI).

Le terrain accidenté reviendra lors de la sixième journée, se terminant en Rosheim et plusieurs dénivelés dans le parcours, prélude à la haute montagne, qui arrivera avec un classique, l’ascension à la Grand Ballon d’Alsace, 13,5 kilomètres à 6,7% de dénivelé positif bien que l’objectif sera en descente à huit kilomètres du sommet. Avant qu’ils n’aient eu à surmonter le Petit Ballon (9,3 kilomètres à 8,1%) et Platzerwasel (13,5 kilomètres à 6,7 %).

Au total, plus de 3 000 mètres de dénivelé en apéritif de l’étape reine, se terminant en La Planche des Belles Filles, 7 kilomètres à 8,7% de pente moyenne, après avoir gravi la Ballon d’Alsace, le premier port que le Tour a gravi dans son histoire.

Voici les étapes de la première édition du Tour de France féminin :

1. 24/07 Paris – Paris 82km

2. 25/07 Meaux – Provins 135km

3. 26/07 Reims – Épernay 133km

4. 27/07 Troyes – Bar-sur-Aube 126km

5. 28/07 Bar-le-Duc – Saint-Dié-des-Vosges 175km

6. 29/07 Saint-Dié-des-Vosges – Rosheim 128km

7. 30/07 Sélestat – Le Markstein 127km

8. 31/07 Lure – La Planche des Belles Filles 123km

Share