“ L’éloge du combat de la Ferrari P3 montre à quel point ils sont tombés ”

Applaudir Ferrari parce qu’ils sont dans la lutte pour la troisième place du championnat montre à quel point ils «sont tombés», explique Ralf Schumacher.

Pas plus tard qu’en 2019, Ferrari était deuxième du championnat des constructeurs, bien que l’on puisse se demander s’ils étaient impliqués dans la lutte pour le titre.

L’équipe Maranello n’a remporté que trois courses contre 15 Mercedes et a perdu le titre des équipes par 504 points à 739.

2019 était la dernière fois que Ferrari remportait un grand prix.

La saison suivante, la Scuderia est allée sans victoire, remportant seulement trois podiums alors qu’elle chutait à la sixième place du classement.

Que ce soit à cause du scandale du moteur de 2019 ou de l’aérodynamisme de la voiture, seule Ferrari connaît toute la vérité.

Cette année, cependant, ils ont rebondi avec l’écurie italienne dans la course à la troisième place du championnat des constructeurs.

Mais, avec 60 points au tableau, ils sont loin derrière le leader du championnat Mercedes qui a marqué 141 points.

Speedweek le cite comme ayant déclaré à Sky Germany: «Si nous devons louer le fait que Ferrari peut être le troisième meilleur, cela montre à quel point les Italiens sont tombés.»

L’équipe, cependant, n’est pas encore troisième au classement, devançant McLaren de cinq points.

Schumacher estime qu’ils pourraient encore réviser l’équipe de Woking lors du Grand Prix de Monaco ce week-end, une course à domicile pour Charles Leclerc.

«Pour faire ce dernier pas en avant, beaucoup de choses doivent se passer chez Ferrari», a-t-il ajouté.

«En ce qui concerne les pilotes, Carlos Sainz s’est bien installé, mais je pense que quand il s’agit de ça, Charles Leclerc a ce petit talent en plus qui fait la différence.

«On verra ça à Monaco aussi, à condition qu’il n’en fasse pas trop. Je pense que Ferrari aura une surprise à Monaco.

Équipez-vous aux couleurs de Ferrari via la boutique officielle de Formule 1

L’ancien pilote de F1 a également évoqué l’ancien pilote Ferrari Fernando Alonso, louant à la fois l’Espagnol de retour et son équipe Alpine.

Alpine a marqué dans trois des quatre courses de cette année, Alonso marquant cinq points contre 10 pour son coéquipier Esteban Ocon.

Il a déclaré: «Alpine est une surprise pour moi. J’étais un peu sceptique quand j’ai vu comment ils plaçaient leurs glacières à l’arrière de la voiture, mais ils se comportaient parfois très bien.

«Fernando montre une grande vitesse de course. Pour moi, il est la preuve vivante que même un pilote plus âgé peut revenir et être compétitif. Mais Alonso a toujours été un pilote exceptionnel.

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1 et aimez notre page Facebook.