L’équipe des Lions frappée par un verrouillage d’urgence en Afrique du Sud

T

es Lions ont atterri aujourd’hui en Afrique du Sud verrouillée après un week-end de chaos sur et en dehors du terrain qui laisse la tournée dans un état d’incertitude.

Ce fut un week-end cauchemardesque alors que les Lions ont subi des blessures mettant fin à la tournée du capitaine Alun Wyn Jones et de Justin Tipuric; les Springboks ont enregistré des cas positifs de Covid-19 ; et l’Afrique du Sud – au milieu d’une troisième vague agressive de virus – a été replacée au niveau 4 par le président Cyril Ramaphosa.

Les organisateurs ont envisagé de déplacer une plus grande partie de la tournée de Johannesburg – Gauteng est gravement touché par la troisième vague, avec 11 000 nouveaux cas enregistrés rien que vendredi – au Cap. Dans l’état actuel des choses, les Lions devraient disputer cinq matches à Gauteng, dont deux tests et le match d’ouverture de la tournée de samedi contre Emirates Lions, et trois au Cap, dont le premier test le 24 juillet.

Les nouvelles règles de verrouillage interdisent la vente d’alcool et entraîneront la fermeture des écoles. Le sport professionnel est autorisé à se poursuivre à huis clos (la série Lions a depuis longtemps perdu tout espoir d’accueillir même les fans locaux), avec de nouvelles conditions, notamment l’interdiction aux membres non-joueurs de la tournée d’entrer dans les stades pour regarder des matchs.

L’entraîneur-chef des Lions, Warren Gatland, a déclaré samedi qu’ils avaient reçu des « assurances » que la série se poursuivrait. « Nous avons eu l’assurance que s’ils se lancent dans un autre verrouillage ou annulent un sport, cela n’affectera pas les Lions en termes d’entraînement, de préparation et de matchs », a-t-il déclaré.

LIRE LA SUITE

Pour illustrer la situation troublée en Afrique du Sud, les Springboks ont été contraints hier d’annuler l’entraînement et d’isoler toute leur équipe après que trois joueurs – Vincent Koch, Herschel Jantjes et Sbu Nkosi – ont été testés positifs pour Covid-19. Koch n’a rejoint le camp qu’à la fin de la semaine dernière, après avoir terminé la saison avec les Saracens.

Les Springboks affronteront la Géorgie ce vendredi, leur premier match depuis leur victoire contre l’Angleterre lors de la Coupe du monde 2019. Rassie Erasmus, le directeur du rugby des Boks, s’est dit confiant que la tournée des Lions et le match en Géorgie pourraient avoir lieu. Il a également déclaré que ses joueurs suivaient de près les protocoles de Covid.

Les Lions ont volé d’Édimbourg à Johannesburg la nuit dernière, atterrissant ce matin, après un week-end perturbateur à jouer leur premier match à domicile depuis 16 ans. Les Lions ont battu le Japon 28-10 à Murrayfield, réalisant une performance agréable qui comprenait quatre essais.

Mais le coût de l’événement, conçu comme une source d’argent avant la tournée, était énorme. Jones et Tipuric ont tous deux quitté le terrain en première mi-temps avec des blessures à l’épaule, tandis que Gatland a révélé que le n°8 Jack Conan avait joué avec une blessure aux ischio-jambiers.

.

Jones et Tipuric ont été remplacés dans l’équipe par leurs coéquipiers gallois Adam Beard et Josh Navidi, tandis que l’Irlandais Conor Murray a été nommé nouveau capitaine de la tournée.

L’ascension de Murray au poste de capitaine a été une surprise, même pour le joueur lui-même.

« C’est quelque chose qui est un honneur incroyable, quelque chose que je n’aurais jamais pensé possible », a-t-il déclaré.

Murray n’a même jamais été capitaine de l’Irlande dans 84 tests, mais est un vétéran des Lions (c’est sa troisième tournée) et est bien considéré par ses collègues. Il a battu le Gallois Ken Owens et les Anglais Owen Farrell et Maro Itoje au poste de capitaine, peut-être parce qu’il est l’un des rares titulaires de l’équipe.

Jones est une perte grave et laisse Iain Henderson et Courtney Lawes en compétition pour commencer aux côtés d’Itoje dans la deuxième rangée pour le premier test.

Share