in

“L’équipe espagnole laisse les egos de côté”

06/02/2021

Le à 06:46 CEST

La concentration de l’Espagne a commencé avec un groupe très jeune, comment analysez-vous l’équipe qu’ils ont formée pour ce Championnat d’Europe ?Nous sommes jeunes, mais nous avons aussi des joueurs expérimentés qui nous aideront comme toujours. Nous, les jeunes, voulons vraiment démontrer, continuer à apprendre et à nous améliorer. Le groupe est prêt à affronter un tournoi aussi important.

Ne voyez-vous pas cela trop risqué ?

Je le vois bien, j’ai de bons sentiments. Nous fabriquons un gros ananas, ce qui est très important dans une compétition comme celle-ci. Nous devons croire en nous et nous le faisons.

Quelle est la meilleure chose à propos de cette équipe de Luis Enrique ?

L’équipe, le groupe que nous formons et comment nous jouons. En ce moment on met vraiment nos égos de côté et on va tous ensemble, du banc au terrain. Nous voulons apporter de la joie aux fans.

“Je savais que Pedri était bon… mais pas si bon !”

Dans la dernière fenêtre où vous jouiez à gauche, alors qu’avant vous vous déplaciez plus à droite, la polyvalence est-elle votre grande vertu ?

Je me sens bien. L’entraîneur me connaît bien et je peux jouer à différents postes. Dans la dernière concentration je suis parti vers la gauche, mais partout où j’irai, j’essaierai de donner le maximum de mes possibilités.

Il avait l’air très bien avec Jordi Alba, qui lui a donné les passes pour les buts contre la Géorgie et le Kosovo.

Je me sens très à l’aise avec, je n’ai rien à dire sur sa qualité, tout le monde le sait. C’est un plaisir et une joie de toujours jouer avec lui.Le triangle s’est terminé sur ce flanc avec Pedri, son jeu vous a-t-il surpris ?

Je le connaissais pour l’avoir vu au Barça, mais il m’a surpris. Je savais que c’était bon… mais pas si bon que ça ! C’est facile de jouer avec lui et je le connais de plus en plus. La connexion avec Pedri, Busquets et Jordi Alba était très bonne.

Vous avez marqué deux buts décisifs au début de la phase de qualification pour la Coupe du monde, la responsabilité du but vous fait-elle peur ?

Si vous jouez en attaque, ils vous valoriseront pour les buts et les passes décisives. Je n’ai pas peur d’avoir la responsabilité de marquer des buts. Je veux aider avec mes qualités. Au final peu importe qui marque, c’est le travail de toute l’équipe.

“Eric Garcia est très intelligent”

Vous avez joué en sub’21 avec Eric Garcia, qu’en est-il du nouveau joueur du Barça ?

Je suis très content pour lui, je sais que c’était son souhait de rentrer chez lui. C’est un central très intelligent, vous trouverez toujours la meilleure solution possible, perdez très peu de balles, il est très sécurisant dans la sortie du ballon et dans les duels.

En général, toute sa quinte est surprenante à cause de la froideur du terrain.

Nous savons que nous sommes ici à cause de ce que nous faisons dans nos clubs et l’entraîneur insiste pour que nous fassions ce que nous savons faire. Il nous a donné cette confiance et nous essayons de la redonner sur le terrain.

Être monté à l’absolu et jouer l’Eurocup signifie que vous ne pourrez pas participer aux Jeux Olympiques ?

Ce sont deux compétitions incroyables et les dates ne coïncident pas. La liste des Jeux n’est pas encore sortie, mais maintenant nous nous concentrons sur l’Eurocup et ceux d’entre nous qui ont l’opportunité d’y aller, nous serons ravis, même si j’insiste pour que nous nous concentrions sur l’Eurocup

Au fait, vous avez eu l’opportunité d’avoir Nagelsmann comme coach à Leipzig, le coach de mode en Europe, pourquoi est-il si spécial ?

C’est un entraîneur qui a les choses très claires, avec de nombreuses variantes tactiques qu’il aime développer dans un même jeu. Nous pouvons changer de formation deux ou trois fois en une seule rencontre. Je dis toujours que c’est un désordre dans l’ordre. Il aime que nous jouions avec beaucoup de joueurs à l’intérieur et c’est plus difficile, mais si vous laissez la difficulté, plus d’espaces s’ouvrent. Il est très jeune, avec beaucoup de potentiel et va continuer à s’améliorer. Je lui souhaite le meilleur au Bayern… mais qu’il ne gagne pas la Bundesliga.

Les élections de votre carrière (Dinamo Zagreb) ont été très réussies, la prochaine étape est-elle l’Espagne ?

Nous avons décidé le meilleur pour moi. Maintenant, je suis heureux à Leipzig. On le verra, même si j’aimerais retourner en Espagne à l’avenir.

‘C’était une femme blanche et hétérosexuelle’ .

Mayim Bialik de The Big Bang Theory partage sa propre critique d’elle-même après les débuts de Jeopardy