L’ère de l’hypercar démarre avec la victoire de Toyota

05/02/2021 à 13:18 CEST

.

La Toyota numéro 8 pilotée par le Suisse Sébastien Buemi, le Japonais Kazuki Nakajima et le Néo-Zélandais Brendon Hartley a remporté la première victoire de la saison après avoir conquis le 6 heures de Spa qui inaugurent une nouvelle ère dans le Championnat du Monde d’Endurance (WEC) avec l’entrée de l’Hypercar.

Une nouvelle réglementation, basée sur la réduction des coûts et l’attraction des constructeurs, qui commence par la domination de la marque japonaise, comme avec la récente LMP1, mais qui dans les saisons à venir aura des marques renommées qui reviendront se battre pour des victoires comme Peugeot, Porsche et Audi.

Bien sûr, la victoire de la Toyota 8 n’a pas été aussi facile que lors des campagnes précédentes, ils ont même été pénalisés de 30 secondes dans un arrêt au stand pour irrégularités. De plus, le numéro 7, auquel participe l’Argentin Pechito López, a jeté ses options par-dessus bord en raison d’une erreur de pilotage du Japonais Kamui Kobayashi comme il a enlevé le plié, sortant sur le gravier. Cependant, ils ont atteint la troisième place.

L’autre voiture de la catégorie Hypercars, l’Alpine de Nicolas Lapierre, Mathieu Vaxivière et Alexandre Negrao, a profité de l’erreur pour prendre la deuxième position de la course. Bien qu’avec une frayeur à 54 minutes de la fin depuis qu’il a touché dans le célèbre virage de l’Eau Rouge avec un virage et 16 minutes plus tard, il a subi une crevaison.

De son côté, le Colombien Juan Pablo Montoya et sa compatriote Tatiana Calderón ont terminé septième et huitième, respectivement, dans la deuxième catégorie, LMP2.

Dans la catégorie GTEPro, les Espagnols ont signé une belle performance. Le couple formé par Miguel Molina avec le Brésilien Daniel Serra a terminé troisième, tandis que Antonio García et le britannique Oliver Gavin ont occupé le quatrième position avec la Corvette.

Le deuxième rendez-vous du calendrier aura lieu le 13 juin prochain, lorsque le 8 heures de Portimao (Portugal).