in

Les actions de Believe Digital baissent considérablement après les débuts d’Euronext Paris

Croyez Stock numérique

Crédit photo : croire

La société française de musique numérique Believe a trébuché lors de ses débuts sur le marché. Les actions ont glissé de plus de 13% lors de leur premier jour de cotation.

Believe travaille avec des musiciens et des labels de musique pour aider à renforcer la popularité via les médias sociaux. Il possède également Tunecore, basé à New York, dans le cadre de sa propre famille de labels. La société française a atteint une valorisation d’environ 1,67 milliard d’euros (2,03 milliards de dollars) alors que les actions sont tombées à 17 euros, en baisse par rapport au prix d’offre de 19,50 euros.

Believe a évalué son offre publique initiale (IPO) au bas de sa fourchette de prix réduite. A l’origine, le groupe recherchait 22,50 euros par action pour une valorisation haut de gamme de 2,1 milliards d’euros (2,56 milliards de dollars). La journée de cotation décevante qui suit sa cotation à la bourse d’Euronext Paris peut avoir des ramifications pour d’autres introductions en bourse européennes.

Believe a été évalué à un multiple d’environ la moitié de celui d’autres majors de la musique telles que Warner Music Group et Universal Music Group sur la base de la valeur d’entreprise par rapport aux ventes pour 2022, selon un rapport du Financial Times. Parmi les nouveaux investisseurs de Believe figurent le fonds commun de placement français Fonds Stratégique de Participations et Sycomore Asset Management.

“C’est un marché chaud et un modèle très attractif, beaucoup d’investisseurs l’ont reconnu”, a déclaré une source au Financial Times. “Mais à la fin, [Believe] ressemble un peu à l’outsider sur ce marché. Il y a une attitude attentiste de la part de certains investisseurs.

Fondée pour la première fois en 2005, Believe travaille avec des musiciens indépendants et des labels de musique pour gagner en popularité sur les réseaux sociaux. Certains artistes sous l’égide de Believe incluent le rappeur français Jul, le groupe australien Parcels et la chanteuse libanaise Nancy Ajram.

Il y a plus de 850 000 artistes servis sous l’égide de Believe. La société entend utiliser les 300 millions d’euros qu’elle a levés pour se développer dans de nouveaux pays, à la fois par croissance organique et par acquisitions. Believe Digital a entièrement acquis Tunecore en 2015 et conserve ses opérations et son personnel uniques.

« Les fonds levés nous permettront d’investir dans notre plateforme technologique innovante et de mettre en œuvre notre stratégie ambitieuse d’acquisitions ciblées », a déclaré le fondateur et PDG Danis Ladegaillerie dans un communiqué. Believe utilisera 90 millions d’euros pour rembourser le financement d’un accord de crédit existant. Elle lancera également une nouvelle ligne de crédit revolving de 170 millions d’euros pour financer ses efforts d’expansion.

Believe Digital possède des bureaux dans 29 pays et une équipe de plus de 250 experts de l’industrie musicale et du marketing numérique. Believe dispose d’une équipe de spécialistes de l’industrie de la musique, y compris des directeurs de label et des directeurs de canaux vidéo, pour fournir des services de label de qualité supérieure aux artistes émergents.

Venom Concept Art révèle un look alternatif effrayant pour le personnage de Tom Hardy

Meilleures offres d’appareils Amazon – .