in

Les actions de Lewis Hamilton “conformes au guide de dépassement de la FIA”

Lewis Hamilton n’a rien fait de mal dans sa bataille avec Max Verstappen, James Allison insistant sur le fait que ses actions étaient “absolument conformes au guide de dépassement de la FIA”.

La course au titre de cette année a explosé au Grand Prix de Grande-Bretagne lorsque Hamilton, jugé par les commissaires comme étant « principalement fautif », a heurté Verstappen alors que les deux se battaient pour la tête dans le premier tour.

Alors que Verstappen était absent du Grand Prix, le pilote secoué et sa RB16B détruite, Hamilton a écopé d’une pénalité de 10 secondes pour avoir causé une collision.

Prenant cela dans son arrêt au stand, il a chuté à la quatrième place, mais a riposté pour assurer la victoire, sa huitième victoire en GP britannique.

Depuis dimanche, à peu près tout le monde – pilotes et experts – a donné son avis sur l’accident, ce qui a divisé les opinions.

Mercedes insiste sur le fait que selon le guide de dépassement de la FIA, Hamilton avait le virage.

“Il n’avait pas besoin de céder du terrain, donc j’ai senti que c’était dur d’obtenir la pénalité”, a expliqué Allison lors du débriefing du GP de Grande-Bretagne de Mercedes. « En ce qui nous concerne, la manœuvre de Lewis était tout à fait conforme au guide de dépassement de la FIA.

« Si vous dépassez à l’intérieur du virage, le guidage exige que vous soyez sensiblement à côté lorsque vous arrivez au virage. Il n’est pas nécessaire que vous soyez en avance.

“Lewis était définitivement à côté. Il avait son essieu avant bien au-delà du milieu de la voiture de Verstappen. Et cela nécessite que vous soyez capable de faire le coin.

« Par ‘prendre le virage’, cela signifie prendre le virage et ne pas quitter la piste ou perdre le contrôle de la voiture. Si vous pouvez faire le tour du coin, si vous êtes sensiblement à côté de l’autre voiture, alors le coin est à vous.

“Ce que cela signifie, ce n’est pas que vous devez sortir en tête, cela signifie que vous n’avez pas à céder votre position, vous n’avez pas à reculer et l’autre voiture a le devoir d’éviter de vous heurter.

“Donc, si vous suivez les notes qui sont fournies aux commissaires FIA et que vous regardez image par image ce qui s’est passé avec Lewis, il était substantiellement à côté, il aurait absolument pris le virage et a effectivement fait le virage et donc il n’y avait pas besoin qu’il cède du terrain.

Découvrez toutes les dernières marchandises Mercedes via la boutique officielle de la Formule 1

Le directeur technique de Mercedes a ajouté que même s’il peut sembler aux étrangers qui ne connaissent pas les règles exactes que manquer le sommet signifiait que Hamilton avait tort, son conducteur n’a “rien fait de mal”.

“Je peux comprendre les gens”, a-t-il ajouté, “qui ne comprennent peut-être pas qu’il n’y a aucune obligation pour vous de frapper le sommet du virage, que vous n’avez pas besoin d’avoir toute votre voiture devant l’autre voiture.

“Je peux comprendre que, si vous le voyez de ce point de vue, vous pourriez penser que la voiture venant de derrière a une sorte d’obligation de s’assurer qu’aucun accident n’a lieu. Mais si vous regardez le document de stewarding, je pense que Lewis n’a rien fait de mal.

Les «sermons du pécheur» du prêtre de Kk repoussés à octobre

Man City « obtient un autre attaquant » au milieu des rumeurs de transfert de Harry Kane alors que Lukas Nmecha révèle pourquoi il a rejoint Wolfsburg