Les adversités ne pèsent pas sur le Barça de Ortega

19/10/2021

Le à 21:27 CEST

Malgré la perte du Super Globe face à un Magdebourg qui continue de mener la Bundesliga d’une main de fer, le Le Barça mène le groupe A de la Ligue des champions et de la Ligue Asobal au début du cours particulièrement difficile pour diverses raisons. Outre l’arrivée de Carlos Ortega en remplacement de Xavi Pascual, les effets de la Jeux de Tokyo ils pèsent lourdement sur l’équipe.

Le Barça est la seule équipe qui comptait 12 joueurs dans l’épreuve olympique et sept d’entre eux ont joué tous les matchs possibles (les champions gaulois Dika Mem, Ludovic Fabregas, Timothée N’Guessan et Melvyn Richardson) et les trois bronzes espagnols (Gonzalo Pérez de Vargas, Alex Gomez et Ange Fernandez). Les Brésiliens étaient là aussi Thiagus Petrus et Haniel Langaro, le but argentin Léo Maciel, le croate Luka Cindric et les portugais Luis Frade.

SANS REPOS ET AVEC DES PROBLÈMES PHYSIQUES

En plus de la fatigue physique et mentale importante de chacun, Luka Cindric a été opéré de l’épaule gauche et a laissé les jeunes Domen Makuc Quoi seulement central pur, tandis que Aitor Ariño il vient de revenir après six mois KO en raison d’une déchirure du ligament croisé antérieur du genou gauche et il n’est pas en plein essor.

Sous forme parallèle, N’Guessan a subi un pause dans un jumeau en Supercoupe contre Ademar et se remet en forme. ET Ludovic Fabregas faites glisser un problème d’épaule pendant des semaines qui l’empêchent parfois de préciser les emplacements comme d’habitude.

Finalement, Dika Mem ont endommagé un tendon d’Achille malgré le fait qu’il soit de loin le meilleur de l’équipe sans oublier que l’effectif compte 16 joueurs au lieu de 18 l’an dernier. Trop de problèmes, mais la même ambition.

Share